L’Ayurveda, et les poudres ayurvédiques en cosmétique

bandeau ayurveda

Après plusieurs articles parlant des poudres ayurvédiques, et de leurs vertus, je vais essayer ici, de vous expliquer (sans prétention aucune), ce qu’est l’Ayurveda, et le rôle des poudres ayurvédiques en cosmétique.

L’Ayurveda :

En sanskrit,  » Ayur  » signifie la vie, et  » Veda  » la science ou la connaissance. Créée par les Rishis, les Sages de l’Inde classique, l’Ayurveda « peut donc se traduire littéralement par  » Connaissance de la vie, ou de la longévité « . Cette science existe depuis plus de 5000 ans en Inde. C’est également une philosophie, et un art de vivre.

L’Ayurveda repose sur l’équilibre de trois énergies fondamentales, ou doshas, propres à chacun. En identifiant clairement la composition de sa nature profonde, on peut évaluer ses besoins pour rééquilibrer sa santé, son humeur, jusqu’à son alimentation… L’Ayurvéda repose sur un bilan de ses propres énergies : s’écouter et, se connaître. L’objectif de l’Ayurvéda est de vivre en harmonie avec notre constitution de base, connaître ce qui nous aide à rester en bonne santé, être heureux, et avoir une belle peau, mais également apprendre à repérer tout ce qui nous rend malade ou malheureux.
Selon l’Ayurveda, toute chose / individu, est composée de 5 Grands Éléments : l’Ether (ou espace), l’Air, le Feu, l’Eau et la Terre. Chacun de ces 5 éléments est présent dans des proportions plus ou moins importantes et comprend un éventail de qualités qui se manifestent d’une manière plus ou moins évidente chez chaque individu, et selon les situations.
  • L’élément AIR est gazeux et a des qualités impalpables. Il est léger, clair, sec et se disperse.
  • Le FEU est le pouvoir du changement et de la transformation. Il a des qualités de chaleur, de sécheresse et présente un mouvement ascendant.
  • La TERRE est solide, avec les qualités de lourdeur, de dureté et n’indiquant qu’un léger mouvement vers le bas.
  • L’ETHER est si subtil qu’il est souvent oublié. Il est assimilé à l’étendue ou l’espace.
  • L’EAU est liquide, froide, sans forme spécifique et coule vers le bas.

Les 3 Doshas

L’ayurveda repose sur le concept des 3 doshas (Vâta, Pitta et Kapha) qui sont chacun formé de 2 éléments. Chaque individu naît avec une proportion propre, de chaque dosha, souvent un ou deux doshas sont prédominants.

Pour veiller à l’équilibre de votre constitution, il est nécessaire de choisir des activités, des aliments ou des plantes, etc., qui sont à l’opposé des caractéristiques de votre, ou vos doshas prédominants et donc qui apaisent ce ou ces doshas qui prédominent.les 3 doshas; nopoo poudres ayurvéd

En cosmétique, on utilise également les 3 doshas, pour définir la constitution de base de la peau :

  • Vata: c’est la peau fine, sèche, qui peut être sensible au froid. Ce type de peau sera plus susceptible par rapport à l’apparition des rides, et au vieillissement précoce, à la déshydratation, ou encore à l’eczéma.
  • Pitta: c’est la peau plutôt douce, et sensible. Elle est en général sujette à des rougeurs, et réagit facilement à la chaleur. Elle peut être également un terrain favorable à l’apparition de l’acné, l’herpès, et aux taches de rousseur.
  • Kapha: enfin, il y a cette peau qui est assez épaisse, froide, mais en même temps douce. Elle est surtout très sensible au froid, à l’humidité. Cette peau aura tendance à être grasse en ayant un grand taux de sécrétion sébacée. Cet état de fait en plus des pores dilatés, rend l’épiderme plus à même de voir apparaître l’ennemi n°1, à savoir les « points noirs » !
Les poudres ayurvédiques :

Ce sont des plantes, des épices, des argiles réduites en poudre, avec des vertus visant à rééquilibrer les doshas, qui sont réduites en poudre, après séchage à l’air libre. Il en existe plusieurs centaines. Dans la philosophie ayurvédique, les plantes sont l’âme de la Terre. Nous sommes constitués des mêmes éléments que notre environnement, et notre organisme fonctionne selon les mêmes principes que le reste de l’univers. Ces poudres de plantes, et épices, etc., sont donc les remèdes utilisés en ayurveda.

En cosmétique, les poudres ayurvédiques peuvent s’utiliser de différentes façons. Mélangées avec de l’eau, ou de l’huile végétale pour former une pâte. Ces pâtes sont généralement utilisées en masque. Il faudra utiliser de l’eau frémissante pour permettre aux vertus du végétal de se diffuser. Ne laissez jamais un masque sécher sur votre peau, mais rincez-le lorsqu’il est encore humide. Cela évite de dessécher la peau. Quand il commence à tirailler la peau du visage, il faut passer au rinçage.

Vous pouvez également réaliser des infusions (à filtrer) à boire, ou qui feront partie de vos ingrédients aqueux d’une recette. Elles peuvent être aussi utilisées pour réaliser des macérâts huileux, à filtrer également. Dans ces cas-là, le macérât fera partie de la phase huileuse de vos recettes. À savoir que les poudres ayurvédiques ne sont ni miscibles avec l’eau, ni avec l’huile.

Quelques exemples de poudres ayurvédiques en cosmétique:

Poudre de Neem ou poudre de Margousier :

L’arbre Neem, venant d’Inde, possède de grandes vertus. En effet, ses fruits, ses feuilles et son bois, produisent des substances biopesticides (dont l’azadirachtine), et anti-fongiques. Il se protège donc contre les attaques des insectes, champignons, ravageurs, etc. Il protège aussi les cultures qui sont aux alentours. Plus de 140 composés ont été trouvés dans la composition de l’arbre, ce qui lui donne des vertus pour combattre bien des maux. Le Neem, est connu pour agir efficacement sur les articulations, la digestion, les systèmes nerveux, etc. Grâce à son action anti-bactérienne, la poudre de Neem, est un ingrédient dans les dentifrices maison.

En cosmétique, c’est un allié de taille pour les peaux grasses, et celles à imperfections. La poudre de Neem élimine les toxines qui s’accumulent sur les peaux à problèmes. Elle est également assainissante, et régule l’excès de sébum. Le Neem lutte aussi contre les maladies de peau, telles que le psoriasis, l’eczéma, la gale, ou les mycoses.

Elle détoxifie le cuir chevelu, en le débarrassant de toutes les toxines accumulées au cours des jours. Elle est apaisante, et soulage les démangeaisons, et lutte contre les pellicules.

Poudre d’Orange :

Selon les principes de l’Ayurveda, l’Orange amère est connue pour apaiser Vâta et Kapha, et augmenter Pitta. L’Oranger amer appartient à la famille des Rutacées. La poudre obtenue à partir de l’écorce d’orange amère est séchée à l’air libre, puis réduite en poudre. Cette poudre ayurvédique est reconnue pour ses vertus cosmétiques tant sur la peau, que sur les cheveux.

En Ayurveda, son écorce possède des propriétés stimulantes. Cette poudre d’écorce d’orange est également réputée pour ses propriétés astringentes et tonifiantes. Elle donne un teint frais et lumineux, lorsqu’elle est utilisée en soin du visage. C’est un allié exceptionnel pour les peaux grasses, et à imperfections, car elle va les nettoyer en profondeur. Elle désincruste les pores, affine le grain de peau, et apporte de la vitalité à la peau.

Utilisée en shampoing no poo, la poudre d’orange nettoie le cuir chevelu. Elle donne de la brillance aux cheveux, de la douceur, facilite le démêlage, et renforce la fibre capillaire. C’est également un stimulant pour le cuir chevelu, et son odeur fraîche parfumera votre chevelure.

Poudre de Reetha, Ritha, ou Aritha :

Elle est issue des noix du Sapindus Mukorossi. En Ayurveda, le Reetha est utilisé en applications locales pour apaiser les inflammations, mais également pour purger l’organisme des excès de Kapha, ou de Pitta.

En Inde, le Reetha est surtout incontournable pour nettoyer et prendre soin de la chevelure, car riche en saponines. La poudre de Reetha nettoie le cuir chevelu, et le débarrasse de toutes les impuretés accumulées. C’est une des rares poudres ayurvédiques qui mousse. C’est un ingrédient de choix dans les soins contre les pellicules. La poudre de Reetha laisse les cheveux propres, soyeux, et s’utilise en mélange avec d’autres poudres naturelles sous forme de pâte, ou poudre nettoyante. Elle s’utilise également, en décoction pour réaliser des lotions nettoyantes pour peaux et cheveux. Elle laisse les cheveux brillants, et doux.

Ses effets purifiants sont intéressants pour assainir la peau, et lutter contre l’acné. Le Reetha en poudre assainit la peau, et est également apaisant. Les peaux grasses, comme les peaux sensibles, pourront donc l’utiliser.
Le Reetha est également connu sous forme de « noix de lavage » pour la lessive.

Poudre de Bhringaraj / Bhringraj / Maka :

Le Bhringaraj est tiré d’une plante nommée Eclipta alba qui est séchée puis réduite en poudre. Le nom Sanskrit de cette plante signifie « maître des cheveux », car elle est connue comme l’une des meilleures plantes pour favoriser la croissance des cheveux. Elle est fortifiante, lutte contre l’apparition des cheveux blancs, et est colorante, en fonçant les cheveux. Le Bhringaraj tonifie, et épaissit la chevelure. Elle lutte également contre la calvitie.

Pour les soins du visage, la poudre de Bhringaraj, est très appréciée des peaux matures, et sensibles. Elle est apaisante, et calme les irritations cutanées. Elle illumine le teint, et lui donne de l’éclat. Utilisée en soin anti-âge, elle retarde l’apparition des signes de l’âge, en régénérant les tissus.

Le Bhringaraj est également connu pour son pouvoir détoxifiant de l’organisme et son action calmante sur l’esprit. En cas de baisse de forme, de fatigue, et les troubles du sommeil elle peut être bénéfique. Elle peut être utilisée en infusion.

poudres ayurvédiques, ayurveda

Poudre de Multani Mitti / terre de Foulon:

Le Multani mitti est une argile d’origine indienne, traditionnellement utilisée pour nettoyer et purifier la peau, et les cheveux. Elle s’utilise seule avec de l’eau, ou mélangée avec d’autres poudres ayurvédiques.
Appréciée par les cuirs chevelus gras, elle absorbe l’excès de sébum, et les impuretés. On l’utilise avant un henné, ou une coloration, pour préparer le cheveu. Cette argile est également appréciée par les cuirs chevelus sensibles, notamment en cas d’intolérance aux tensioactifs. On peut l’utiliser en shampoing sec, à saupoudrer directement sur le cuir chevelu.

Elle est traditionnellement utilisée par les Indiennes pour lutter contre les imperfections, favoriser la régénération de la peau, et prévenir les taches pigmentaires. La poudre de Multani mitti resserre les pores de la peau, et la purifie. Elle porte un teint lumineux, et active la circulation sanguine. Les peaux grasses, et ternes trouveront leur bonheur avec cette argile. 

Aussi connue sous le nom de terre de Foulon, elle s’utilise également comme produit ménager écologique, de la même façon que la terre de Sommières. Elle absorbe les tâches de gras et permet de confectionner des nettoyants multi-usages de type « pierre d’argile« .

Manjishta ou Garance indienne :

La poudre de Majishta est faite à partir des racines de Rubia Cordifolia que l’on va sécher, et broyer. En Ayurveda, ses racines sont utilisées pour ses vertus dépuratives, et pour purifier le sang. Elle est aussi connue pour soulager les troubles digestifs, urinaires, et féminins. Utile en cas d’infections, mais aussi, pour favoriser la guérison des tissus endommagés, lors de blessures.

La poudre de Manjishta s’utilise également en cataplasme pour réduire les inflammations cutanées, et est efficace en cas de dépigmentation. Pour soulager une brûlure ou une morsure de serpent. Elle aide à apaiser particulièrement les personnes de constitution Pitta, et Kapha.

En cosmétique, on l’utilise uniquement sur la peau. Elle des vertus anti-âge, en réduisant les rides, et astringentes (qui resserre les pores). La poudre de Manjishta unifie le teint, et lui donne de l’éclat. Ses vertus purifiantes, nettoient les pores de peau, et éliminent les impuretés. Elle convient aux peaux à imperfections, sensibles, matures, et celles avec des tâches.

Ayurveda; poudres ayurvédiques bis

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire