Publié par Laisser un commentaire

Shampoing no poo aux poudres ayurvédiques

No poo poudres ayurvédiques

Nous avions déjà parler du shampoing no poo, dans le dossier sur la réduction des déchets cosmétiques. Aujourd’hui je vous propose une recette complète, avec tout ce qu’il y a à savoir sur les poudres ayurvédiques.

Le shampoing no poo :

Par définition, le terme shampoing no poo vient de la contraction de « no-shampoo ». C’est-à-dire pas de shampoing. Un shampoing au sens traditionnel, comme on peut le trouver en grande surface, se compose entre autres d’agents décapants, nettoyants et moussants que l’on nomme tensioactifs. Il existe plusieurs catégories de tensioactifs, dont ces fameux agents nettoyants, auxquels nous nous intéressons.

Le concept du no-poo consiste à espacer les shampoings, jusqu’à ne plus les laver au sens traditionnel. Nous pouvons espacer nos shampoings en utilisant des « shampoings secs ». En terme de shampoing sec doux pour le cuir chevelu, et la nature, il existe de nombreuses solutions. Pour ma part, j’utilise de la Maïzena. Pour les brunes, vous pouvez ajouter du cacao (sans sucre), ou du brou de noix, pour donner une teinte marron au shampoing sec. Appliquée aux racines (en évitant le crâne), en petite quantité grâce à une salière ou d’un gros pinceau, elle absorbe le surplus de sébum. N’oubliez pas, après l’application, de bien brosser vos cheveux pour répartir la poudre et enlever le surplus.

No poo, et environnement

Le no-poo consiste également à utiliser des produits doux, respectueux de l’environnement, et de notre santé. Les soins no-poo se font donc avec des poudres de plantes, dont les poudres ayurvédiques, dont nous parlerons ici. Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, ce n’est pas « sale » de se laver les cheveux avec de la « terre ». En effet, beaucoup de poudre de plantes et d’argiles ont des vertus purifiantes, et se composent de saponines, qui elles, nettoient. Sous forme de pâte en les mélangeant avec de l’eau, ces poudres sont faciles d’application.

Pour les soins no poo, le brossage est également très important. Privilégiez une brosse en bois, sans picot au bout, pour éviter que les noeuds ne se coincent. Ces brosses-là démêlent en douceur, et offre un massage crânien en même temps. Sa composition en bois est respectueuse de l’environnement.

no poo + brosse

Les poudres ayurvédiques :

Ce sont des plantes, des épices, des racines, des argiles réduites en poudre, avec des vertus visant à rééquilibrer les doshas (voir l’article sur l’Ayurveda en cosmétique). Il en existent plusieurs centaines. Dans la philosophie ayurvédique, les plantes sont l’âme de la Terre. Nous sommes constitués des mêmes éléments que notre environnement, et notre organisme fonctionne selon les mêmes principes que le reste de l’univers. Ces poudres de plantes, et épices sont donc les remèdes utilisés en Ayurveda.

Mon masque aux poudres ayurvédiques :

Poudre de Neem ou poudre de Margousier :

L’arbre Neem, venant d’Inde, possède de grandes vertus. En cosmétique, la poudre de Neem nettoie le cuir chevelu. Elle le débarrasse de toutes les toxines accumulées au fil des jours. Elle est apaisante, soulage les démangeaisons, et lutte contre les pellicules.

Poudre d’Orange :

Selon les principes de l’Ayurvéda, l’Orange amère est connue pour apaiser Vâta et Kapha, et augmenter Pitta. L’Oranger amer appartient à la famille des Rutacées. La poudre d’Orange est obtenue à partir de l’écorce d’orange amère, séchée à l’air libre, puis réduite en poudre. Cette poudre ayurvédique est reconnue pour ses vertus cosmétiques tant sur la peau que sur les cheveux.

Utilisée en shampoing no poo, elle nettoie le cuir chevelu. Elle donne de la brillance aux cheveux, de la douceur, facilite le démêlage, et renforce la fibre capillaire. C’est également un stimulant pour le cuir chevelu, et son odeur fraîche parfumera votre chevelure.

Poudre de Reetha, Ritha, ou Aritha:

Elle est issue des noix du Sapindus Mukorossi. En Inde, le Reetha est surtout incontournable pour nettoyer, et prendre soin de la chevelure, car riche en saponines. La poudre de Reetha nettoie le cuir chevelu, et le débarasse de toutes les impuretés accumulées. C’est une des poudres ayurvédiques qui mousse. C’est un ingrédient de choix dans les soins qui luttent contre les pellicules. La poudre de Reetha laisse les cheveux propres et soyeux, et s’utilise en mélange avec d’autres poudres naturelles sous forme de pâte, ou poudre nettoyante. Elle s’utilise également, en décoction pour réaliser des lotions nettoyantes pour peaux, et cheveux. Elle laisse les cheveux brillants, et doux.

poudres ayurvédiques no poo

Recette :

  • 1 cuillère à soupe de poudre de Neem
  • 2 cuillères à soupe de poudre d’Orange
  • 2 cuillères à soupe de poudre de Reetha
  • Eau frémissante

Dans un bol, mettez les poudres de plante, puis ajoutez l’eau frémissante, pour former une pâte homogène. Je vous conseille d’ajouter l’eau cuillère par cuillère. Utilisez une cuillère à soupe. Il faut obtenir une pâte ni trop liquide, ni trop épaisse, pour une application aux racines. Laissez infuser pendant 10 minutes,et que l’eau refroidisse.

Mouillez vos cheveux, et essorez-les avec une serviette. Appliquez le no poo aux racines, grâce à un pinceau de coloration, ou vos doigts. Enroulez vos cheveux d’un foulard assez épais pour garder la chaleur. Laissez poser le no poo au moins 20 minutes. Enlevez votre foulard, humidifiez les racines, et malaxez votre crâne. Rincez abondamment.

Si vos cheveux vous paraissent asséchez vous pouvez ajouter de l’huile végétale. Pour les cheveux gras, je vous conseille d’en ajouter en très petite quantité, ou alors de ne l’appliquer que sur les longueurs, et les pointes. Si vous souhaitez en ajouter au no poo, privilégiez l’huile végétale de jojoba qui est sébo-régulatrice. Pour les longueurs et racines, vous pouvez utiliser de l’huile de coco, qui est très nourrissante (en petite quantité). Lors du rinçage, malaxez vos longueurs et pointes avec le no poo, pour retirer l’excédent d’huile.

no poo en pâte

 

Publié par Laisser un commentaire

Shampoing solide fortifiant – cheveux secs & cassants

shampoing solide fortifiant, cheveux secs

Bonjour à tous. Aujourd’hui, on se concentre sur les cheveux secs, cassants, et fourchus. Toujours à la recherche de nouvelles formules pour mes recettes, je vous propose aujourd’hui un nouveau shampoing solide fortifiant. Une formulation retravaillée avec un nouvel ingrédient, que je n’avais jamais utilisé dans un shampoing jusqu’ici … Tout d’abord, nous allons revenir sur les caractéristiques des cheveux secs et cassants. Cette recette a été faite pour des cheveux de type ondulé.

Vos cheveux sont secs pour différentes raisons. Premièrement, les causes peuvent être physiologiques. En effet, pour certains, la quantité de sébum produite est trop faible pour gainer tout le cheveu, et lui apporter brillance, douceur et protection. Avoir une nature de cheveux ondulés, frisé ou crépus, rend la diffusion du sébum plus compliquée.

Certaines causes météorologiques rendent aussi les cheveux secs, cassants et fourchus. On dit très souvent que les vacances d’été peuvent être fatales pour vos cheveux. Il y a une raison à cela. Effectivement, le soleil, le sel et le vent sont responsables de la dégradation de l’état de nos cheveux. À cause d’eux, les écailles du cuticule du cheveu se soulèvent et se cassent. Ainsi, le sébum ne peut plus circuler correctement jusqu’aux pointes. Ces cuticules abîmées rendent les cheveux poreux. Ils absorbent facilement l’eau, mais la perdent tout aussi facilement. Les cheveux sont donc déshydratés et deviennent secs, rêches. Les colorations chimiques, et les permanentes sont aussi des causes de dégradation des cheveux.

shampoing fortifiant : causes cheveux secs cassants

Ce shampoing solide fortifiant réuni huile végétale et actifs cosmétiques, qui vont aider le cheveu à se renforcer. Ainsi, le sébum créé naturellement pourra circuler plus facilement de la racine jusqu’aux pointes. C’est un shampoing solide fortifiant doux et nutritif. Voici les ingrédients que j’ai sélectionnés :

Tensioactifs Sodium cocoyl isethionate (SCI) & Sodium Coco Sulfate (SCS) : effet moussant, nettoyant, démêlant. Le SCI est le plus doux que j’ai trouvé pour la fabrication des shampoings solides. Il s’utilise généralement en co-émulsifiant, mais j’ai pu trouver plusieurs recettes où il est utilisé seul. C’est un dérivé de l’huile de coco. Je l’ai donc mélangé à du sodium coco sulfate qui est d’origine naturelle et qui lui aussi est nettoyant, plus moussant. Également dérivé de l’huile de coco, il est parfait pour les shampoings solides. Il est néanmoins moins doux que le SCI.

Eau purifiée : eau que je fais bouillir pendant 15 minutes, pour qu’elle soit le plus “pur” possible. Tous les micro-organismes seront tués lors de l’ébullition.

Poudre d’Orange : elle tonifie le cuir chevelu en favorisant la circulation sanguine, et donc la circulation du sébum dans le cheveu. Elle apporte également brillance, souplesse et facilite le démêlage.

Huile végétale de Pracaxi : excellent conditionneur capillaire, elle est très recommandée pour les cheveux secs et bouclés. Elle discipline les frisottis, gaine, et assouplit les cheveux. C’est une alternative naturelle au conditionneur BTMS. C’est donc un bon démêlant.

Émulsifiant BTMS : de la famille des émulsifiants, c’est un conditionneur capillaire. Cela veut dire qu’il facilite le démêlage. C’est le nouvel ingrédient de ce shampoing fortifiant solide. C’est la première fois que je l’utilise dans un shampoing. Il réduit l’électricité statique au moment du brossage et laisse les cheveux doux et soyeux. Il a le même rôle que l’huile végétale de Pracaxi, mais comme je l’explique dans mon précédent article, il est fait à base d’huile de colza et de palme. Je n’avais pas fait attention qu’il contenait de l’huile de palme en l’achetant l’année dernière. Je vais donc finir mon pot et ne plus en racheter. À la place j’utiliserai uniquement l’huile végétale de Pracaxi.

Protéines de soie : elles maintiennent l’hydratation des cheveux, les fortifient, les gainent et les lissent. Les cheveux sont plus doux et brillants.

ingrédients shampoing solide fortifiant

 

Ustensiles

Pour réaliser cette recette de shampoing solide fortifiant, voici le matériel que j’ai utilisé :

  • 2 bols en inox
  • Casserole pour le bain-marie
  • Balance précise
  • Cuillères pour peser les tensioactifs et poudre d’orange
  • Mini fouet pour mélanger l’huile végétale et le BTMS
  • Mini spatule pour mélanger le tout
  • Moule en silicone

Ce shampoing solide fortifiant pourra être utilisé pour 70 à 80 lavages. N’oubliez pas d’effectuer un bain d’huile avant shampoing, ou un masque après shampoing. Lorsque l’on a les cheveux secs, c’est une étape quasiment obligatoire, pour nourrir la fibre capillaire en profondeur. Cela viendra compléter l’action de notre shampoing solide fortifiant. L’utilisation d’un shampoing solide vous permet également de réduire vos déchets cosmétiques, et donc de contribuer au bien-être de la planète.

Très bonne journée à tous,