Crème visage pour peaux matures et sèches

bandeau crème peau mature et sèches

Il y a quelques mois, je vous avais partagé une recette pour les peaux sèches agressées par le froid. Ce soin pouvait s’appliquer sur le visage et les mains. J’ai retravaillé la formule, pour ma maman toujours, pour qu’elle ait une crème uniquement pour le visage. En effet, je souhaitais ajouter un actif cosmétique, qui ne me semblait pas essentiel dans un soin nourrissant pour les mains. J’ai donc transformé la recette pour créer un soin pour les peaux matures et sèches.

Avec les années, la peau perd en élasticité, et s’affine. Elle a tendance à se dessécher, et les rides apparaissent. Voici quelques caractéristiques des peaux matures. Elles ont donc besoin de soins  particuliers, et adaptés à leurs nouveaux besoins. Les peaux matures ont besoin de se soins nourrissants, régénérants et protecteurs. Voici donc, les ingrédients que j’ai sélectionnés pour prendre soin de la peau de ma maman.

 

Ingrédients

Phase A : phase aqueuse

Hydrolat de Bleuet : le bleuet est très connu pour ses vertus décongestionnantes. C’est un excellent tonique cutané, également astringent, qui va resserrer les tissus. Apaisant, et rafraîchissant, il apporte un teint frais.

Glycérine : actif cosmétique qui hydrate la peau en attirant et maintenant sa teneur en eau. C’est également un adoucissant qui est apprécié pour les soins des mains. Idéal pour une peau sèche et/ou déshydratée.

 

Phase B : phase huileuse

Huile végétale d’Argan : riche en anti-oxydant vitamine E), cette huile végétale lutte contre l’apparition des signes de l’âge, et redonne de l’élasticité à la peau. Protège la peau contre les agressions extérieures, comme le froid, le vent, le soleil, etc. Très nourrissante, et protectrice, elle convient à tous les types de peau, spécialement, les peaux sèches.

Macérât végétal de Carotte : issu de la macération de carottes dans de l’huile végétale de tournesol, ce macérât est riche en anti-oxydant. Il prévient donc l’apparition des signes du temps su la peau. Il est assouplissant, et maintient l’élasticité des tissus cutanés. Riche en β-carotène, il apporte un teint hâlé, et favorise le bronzage (bon ok, ce n’est pas saison).

Émulsifiant Olivem 1000 : il permet le mélange de deux phases non-miscibles ; l’eau et l’huile dans notre cas. C’est un émulsifiant qui convient aux peaux matures et sensibles. Il est reconnu pour ses vertus hydratantes, nourrissantes, et même anti-rides.

Phase C : actifs cosmétiques

Acide hyaluronique : obtenu par fermentation de blé par des levures, l’acide hyaluronique est à la base un composant naturel de notre peau. Il est très hydratant/humectant, car il a la capacité d’attirer, et de retenir l’eau, en formant un gel aqueux élastique. Repeuplant, et lissant, il permet de diminuer les rides.

Huile essentielle de Ciste Ladanisfère : anti-ride puissant, elle est cicatrisante, raffermit et est astringente.

Huile essentielle de Géranium Bourbon : tonique cutané, et astringente, l’huile essentielle de Géranium Bourbon lutte contre les signes de l’âge.

Conservateur Cosgard : d’origine synthétique, il est autorisé par Ecocert pour la conception de cosmétiques bio. Il empêche le développement des bactéries et est antifongique. Grâce à lui, le produit final pourra se conserver 3 mois. Étant composé d’alcool benzylique, il peut être allergisant.

Bonnes Pratiques de Fabrication

Avant de commencer la réalisation de la crème pour les peaux matures, et sèches, voici quelques conseils d’hygiène à respecter. Tout d’abord, lavez-vous les mains. Ensuite, stérilisez tous vos ustensiles qui peuvent l’être (inox, verre, métal, etc.). Pour cela, faites-les bouillir pendant 15 minutes. Une fois stérilisés, désinfectez tous vos ustensiles, avec de l’alcool à 70° ou 90 °. Cela concerne TOUS les ustensiles (ceux que vous n’avez pas pu stériliser + ceux que vous avez stérilisé). Assurez-vous que votre plan de travail a été nettoyé, et désinfecté-le à son tour.

Les étapes

1 – Dans un bol en inox (ou un bol qui supportera le bain-marie) versez l’hydrolat de Bleuet. Dans un second bol, mélangez l’huile végétale d’Argan, le macérât huileux de Carotte, avec l’émulsifiant Olivem 1000.

2 – Mettez ces deux bols au bain-marie à feu moyen. Il faut que l’émulsifiant fonde et forme un mélange homogène avec les huiles. Si vous avez un thermomètre digital, attendez que les deux bols atteignent la température de 65°.

3 – Pendant la chauffe des deux bols, vous diluerez l’acide hylaronique dans un petit peu de glycérine végétale, pour former une « pâte ». Cela permettra de faciliter l’incorporation de l’acide hyaluronique dans la crème, en fin de préparation.

4 – Hors du feu, ajoutez au bol contenant l’hydrolat, la glycérine végétale. Mélangez jusqu’à l’obtention d’un liquide homogène.

5 – Transférez la phase aqueuse dans la phase huileuse, tout en remuant (toujours verser l’eau dans l’huile pour le moins de perte possible). Agitez énergiquement avec un fouet manuel ou électrique jusqu’à l’obtention d’une crème homogène. Le mélange va blanchir et s’épaissir. Plusieurs minutes seront nécessaires pour que la crème ait une consistance « correcte ». Ensuite, placez votre mélange dans un bol avec de l’eau et des glaçons pour accélérer la prise. (photo ci-dessous).

émulsion refroidissement glaçon crème peau sèche

5 – Ajoutez ensuite, l’acide hyaluronique, les huiles essentielles puis, le conservateur Cosgard. Mélangez bien entre chaque ajout. Ces ingrédients qui sont des actifs cosmétiques, s’ajoutent toujours en fin de préparation, à froid.

6 – Transférez le produit final dans votre récipient préalablement stérilisé et/ou désinfecté.

Pensez à bien vous laver les mains, chaque fois que vous prélevez de la crème dans le pot, pour éviter le développement des bactéries. Si vous le souhaitez, vous pouvez également utiliser une spatule dédiée à la crème, que vous nettoierez à chaque utilisation.

 

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire