Publié par Laisser un commentaire

L’Ayurveda, et les poudres ayurvédiques en cosmétique

bandeau ayurveda

Après plusieurs articles parlant des poudres ayurvédiques, et de leurs vertus, je vais essayer ici, de vous expliquer (sans prétention aucune), ce qu’est l’Ayurveda, et le rôle des poudres ayurvédiques en cosmétique.

L’Ayurveda :

En sanskrit, ” Ayur ” signifie la vie, et ” Veda ” la science ou la connaissance. Créée par les Rishis, les Sages de l’Inde classique, l’Ayurveda “peut donc se traduire littéralement par ” Connaissance de la vie, ou de la longévité “. Cette science existe depuis plus de 5000 ans en Inde. C’est également une philosophie, et un art de vivre.

L’Ayurveda repose sur l’équilibre de trois énergies fondamentales, ou doshas, propres à chacun. En identifiant clairement la composition de sa nature profonde, on peut évaluer ses besoins pour rééquilibrer sa santé, son humeur, jusqu’à son alimentation… L’Ayurvéda repose sur un bilan de ses propres énergies : s’écouter et, se connaître. L’objectif de l’Ayurvéda est de vivre en harmonie avec notre constitution de base, connaître ce qui nous aide à rester en bonne santé, être heureux, et avoir une belle peau, mais également apprendre à repérer tout ce qui nous rend malade ou malheureux.
Selon l’Ayurveda, toute chose / individu, est composée de 5 Grands Éléments : l’Ether (ou espace), l’Air, le Feu, l’Eau et la Terre. Chacun de ces 5 éléments est présent dans des proportions plus ou moins importantes et comprend un éventail de qualités qui se manifestent d’une manière plus ou moins évidente chez chaque individu, et selon les situations.
  • L’élément AIR est gazeux et a des qualités impalpables. Il est léger, clair, sec et se disperse.
  • Le FEU est le pouvoir du changement et de la transformation. Il a des qualités de chaleur, de sécheresse et présente un mouvement ascendant.
  • La TERRE est solide, avec les qualités de lourdeur, de dureté et n’indiquant qu’un léger mouvement vers le bas.
  • L’ETHER est si subtil qu’il est souvent oublié. Il est assimilé à l’étendue ou l’espace.
  • L’EAU est liquide, froide, sans forme spécifique et coule vers le bas.

Les 3 Doshas

L’ayurveda repose sur le concept des 3 doshas (Vâta, Pitta et Kapha) qui sont chacun formé de 2 éléments. Chaque individu naît avec une proportion propre, de chaque dosha, souvent un ou deux doshas sont prédominants.

Pour veiller à l’équilibre de votre constitution, il est nécessaire de choisir des activités, des aliments ou des plantes, etc., qui sont à l’opposé des caractéristiques de votre, ou vos doshas prédominants et donc qui apaisent ce ou ces doshas qui prédominent.les 3 doshas; nopoo poudres ayurvéd

En cosmétique, on utilise également les 3 doshas, pour définir la constitution de base de la peau :

  • Vata: c’est la peau fine, sèche, qui peut être sensible au froid. Ce type de peau sera plus susceptible par rapport à l’apparition des rides, et au vieillissement précoce, à la déshydratation, ou encore à l’eczéma.
  • Pitta: c’est la peau plutôt douce, et sensible. Elle est en général sujette à des rougeurs, et réagit facilement à la chaleur. Elle peut être également un terrain favorable à l’apparition de l’acné, l’herpès, et aux taches de rousseur.
  • Kapha: enfin, il y a cette peau qui est assez épaisse, froide, mais en même temps douce. Elle est surtout très sensible au froid, à l’humidité. Cette peau aura tendance à être grasse en ayant un grand taux de sécrétion sébacée. Cet état de fait en plus des pores dilatés, rend l’épiderme plus à même de voir apparaître l’ennemi n°1, à savoir les « points noirs » !
Les poudres ayurvédiques :

Ce sont des plantes, des épices, des argiles réduites en poudre, avec des vertus visant à rééquilibrer les doshas, qui sont réduites en poudre, après séchage à l’air libre. Il en existe plusieurs centaines. Dans la philosophie ayurvédique, les plantes sont l’âme de la Terre. Nous sommes constitués des mêmes éléments que notre environnement, et notre organisme fonctionne selon les mêmes principes que le reste de l’univers. Ces poudres de plantes, et épices, etc., sont donc les remèdes utilisés en ayurveda.

En cosmétique, les poudres ayurvédiques peuvent s’utiliser de différentes façons. Mélangées avec de l’eau, ou de l’huile végétale pour former une pâte. Ces pâtes sont généralement utilisées en masque. Il faudra utiliser de l’eau frémissante pour permettre aux vertus du végétal de se diffuser. Ne laissez jamais un masque sécher sur votre peau, mais rincez-le lorsqu’il est encore humide. Cela évite de dessécher la peau. Quand il commence à tirailler la peau du visage, il faut passer au rinçage.

Vous pouvez également réaliser des infusions (à filtrer) à boire, ou qui feront partie de vos ingrédients aqueux d’une recette. Elles peuvent être aussi utilisées pour réaliser des macérâts huileux, à filtrer également. Dans ces cas-là, le macérât fera partie de la phase huileuse de vos recettes. À savoir que les poudres ayurvédiques ne sont ni miscibles avec l’eau, ni avec l’huile.

Quelques exemples de poudres ayurvédiques en cosmétique:

Poudre de Neem ou poudre de Margousier :

L’arbre Neem, venant d’Inde, possède de grandes vertus. En effet, ses fruits, ses feuilles et son bois, produisent des substances biopesticides (dont l’azadirachtine), et anti-fongiques. Il se protège donc contre les attaques des insectes, champignons, ravageurs, etc. Il protège aussi les cultures qui sont aux alentours. Plus de 140 composés ont été trouvés dans la composition de l’arbre, ce qui lui donne des vertus pour combattre bien des maux. Le Neem, est connu pour agir efficacement sur les articulations, la digestion, les systèmes nerveux, etc. Grâce à son action anti-bactérienne, la poudre de Neem, est un ingrédient dans les dentifrices maison.

En cosmétique, c’est un allié de taille pour les peaux grasses, et celles à imperfections. La poudre de Neem élimine les toxines qui s’accumulent sur les peaux à problèmes. Elle est également assainissante, et régule l’excès de sébum. Le Neem lutte aussi contre les maladies de peau, telles que le psoriasis, l’eczéma, la gale, ou les mycoses.

Elle détoxifie le cuir chevelu, en le débarrassant de toutes les toxines accumulées au cours des jours. Elle est apaisante, et soulage les démangeaisons, et lutte contre les pellicules.

Poudre d’Orange :

Selon les principes de l’Ayurveda, l’Orange amère est connue pour apaiser Vâta et Kapha, et augmenter Pitta. L’Oranger amer appartient à la famille des Rutacées. La poudre obtenue à partir de l’écorce d’orange amère est séchée à l’air libre, puis réduite en poudre. Cette poudre ayurvédique est reconnue pour ses vertus cosmétiques tant sur la peau, que sur les cheveux.

En Ayurveda, son écorce possède des propriétés stimulantes. Cette poudre d’écorce d’orange est également réputée pour ses propriétés astringentes et tonifiantes. Elle donne un teint frais et lumineux, lorsqu’elle est utilisée en soin du visage. C’est un allié exceptionnel pour les peaux grasses, et à imperfections, car elle va les nettoyer en profondeur. Elle désincruste les pores, affine le grain de peau, et apporte de la vitalité à la peau.

Utilisée en shampoing no poo, la poudre d’orange nettoie le cuir chevelu. Elle donne de la brillance aux cheveux, de la douceur, facilite le démêlage, et renforce la fibre capillaire. C’est également un stimulant pour le cuir chevelu, et son odeur fraîche parfumera votre chevelure.

Poudre de Reetha, Ritha, ou Aritha :

Elle est issue des noix du Sapindus Mukorossi. En Ayurveda, le Reetha est utilisé en applications locales pour apaiser les inflammations, mais également pour purger l’organisme des excès de Kapha, ou de Pitta.

En Inde, le Reetha est surtout incontournable pour nettoyer et prendre soin de la chevelure, car riche en saponines. La poudre de Reetha nettoie le cuir chevelu, et le débarrasse de toutes les impuretés accumulées. C’est une des rares poudres ayurvédiques qui mousse. C’est un ingrédient de choix dans les soins contre les pellicules. La poudre de Reetha laisse les cheveux propres, soyeux, et s’utilise en mélange avec d’autres poudres naturelles sous forme de pâte, ou poudre nettoyante. Elle s’utilise également, en décoction pour réaliser des lotions nettoyantes pour peaux et cheveux. Elle laisse les cheveux brillants, et doux.

Ses effets purifiants sont intéressants pour assainir la peau, et lutter contre l’acné. Le Reetha en poudre assainit la peau, et est également apaisant. Les peaux grasses, comme les peaux sensibles, pourront donc l’utiliser.
Le Reetha est également connu sous forme de “noix de lavagepour la lessive.

Poudre de Bhringaraj / Bhringraj / Maka :

Le Bhringaraj est tiré d’une plante nommée Eclipta alba qui est séchée puis réduite en poudre. Le nom Sanskrit de cette plante signifie “maître des cheveux”, car elle est connue comme l’une des meilleures plantes pour favoriser la croissance des cheveux. Elle est fortifiante, lutte contre l’apparition des cheveux blancs, et est colorante, en fonçant les cheveux. Le Bhringaraj tonifie, et épaissit la chevelure. Elle lutte également contre la calvitie.

Pour les soins du visage, la poudre de Bhringaraj, est très appréciée des peaux matures, et sensibles. Elle est apaisante, et calme les irritations cutanées. Elle illumine le teint, et lui donne de l’éclat. Utilisée en soin anti-âge, elle retarde l’apparition des signes de l’âge, en régénérant les tissus.

Le Bhringaraj est également connu pour son pouvoir détoxifiant de l’organisme et son action calmante sur l’esprit. En cas de baisse de forme, de fatigue, et les troubles du sommeil elle peut être bénéfique. Elle peut être utilisée en infusion.

poudres ayurvédiques, ayurveda

Poudre de Multani Mitti / terre de Foulon:

Le Multani mitti est une argile d’origine indienne, traditionnellement utilisée pour nettoyer et purifier la peau, et les cheveux. Elle s’utilise seule avec de l’eau, ou mélangée avec d’autres poudres ayurvédiques.
Appréciée par les cuirs chevelus gras, elle absorbe l’excès de sébum, et les impuretés. On l’utilise avant un henné, ou une coloration, pour préparer le cheveu. Cette argile est également appréciée par les cuirs chevelus sensibles, notamment en cas d’intolérance aux tensioactifs. On peut l’utiliser en shampoing sec, à saupoudrer directement sur le cuir chevelu.

Elle est traditionnellement utilisée par les Indiennes pour lutter contre les imperfections, favoriser la régénération de la peau, et prévenir les taches pigmentaires. La poudre de Multani mitti resserre les pores de la peau, et la purifie. Elle porte un teint lumineux, et active la circulation sanguine. Les peaux grasses, et ternes trouveront leur bonheur avec cette argile. 

Aussi connue sous le nom de terre de Foulon, elle s’utilise également comme produit ménager écologique, de la même façon que la terre de Sommières. Elle absorbe les tâches de gras et permet de confectionner des nettoyants multi-usages de type “pierre d’argile“.

Manjishta ou Garance indienne :

La poudre de Majishta est faite à partir des racines de Rubia Cordifolia que l’on va sécher, et broyer. En Ayurveda, ses racines sont utilisées pour ses vertus dépuratives, et pour purifier le sang. Elle est aussi connue pour soulager les troubles digestifs, urinaires, et féminins. Utile en cas d’infections, mais aussi, pour favoriser la guérison des tissus endommagés, lors de blessures.

La poudre de Manjishta s’utilise également en cataplasme pour réduire les inflammations cutanées, et est efficace en cas de dépigmentation. Pour soulager une brûlure ou une morsure de serpent. Elle aide à apaiser particulièrement les personnes de constitution Pitta, et Kapha.

En cosmétique, on l’utilise uniquement sur la peau. Elle des vertus anti-âge, en réduisant les rides, et astringentes (qui resserre les pores). La poudre de Manjishta unifie le teint, et lui donne de l’éclat. Ses vertus purifiantes, nettoient les pores de peau, et éliminent les impuretés. Elle convient aux peaux à imperfections, sensibles, matures, et celles avec des tâches.

Ayurveda; poudres ayurvédiques bis

Publié par Laisser un commentaire

Crème pour le corps au Monoï de Tahiti

bandeau crème pour le corps monoï

Le monoï, j’en suis tombée amoureuse depuis mon voyage en Polynésie française. Tout particulièrement le monoï à l’Ylang-ylang. Le véritable monoï, est fait avec l’infusion de la fleur de Tiare dans de l’huile de coco. D’autres ingrédients plus ou moins secrets font partie de la recette. Pour ma crème pour le corps, j’ai utilisé le monoï à la fleur de Tiare (dit Tiare).

Tiare signifie fleur en tahitien, et c’est la fleur emblématique de l’île de Tahiti. On offre un collier de fleurs aux arrivants, pour leur souhaiter la bienvenue. On les porte en couronne, ou derrière l’oreille pour les femmes. Selon l’oreille derrière laquelle la fleur est posée, il y a une signification. L’oreille droite, la personne est célibataire, et derrière l’oreille gauche (le côté du cœur), la personne est en couple.

La fleur de Tiare, est également utilisée pour ses vertus médicinales, et cosmétiques. Notamment efficace en macération pour apaiser les migraines et les piqûres d’insecte. Riche en huile essentielle, elle a des vertus antiseptiques, qui pourront être utiles pour soigner les petites plaies. En cosmétique, l’association de l’huile de coco avec la fleur de Tiare, permet d’obtenir une huile très nourrissante, le monoï. Ce monoï adoucit et protège également la peau, et lui redonne de l’élasticité. C’est en cela, que l’on peut dire que le monoï protège contre le vieillissement de la peau.

tiaré pour monoï de tahiti

La crème pour le corps :

Ayant la peau des jambes qui a tendance à être sèches (effet peau de crocodile), et lourdes, j’avais besoin d’ingrédients qui capte l’eau et la retienne, nourrisse ma peau, mais également avec des vertus tonifiantes.

Voici ceux que j’ai sélectionnés pour cette recette :

PHASE 1 : phase aqueuse

Hydrolat de Menthe poivrée : effet fraîcheur assuré, l’hydrolat de menthe poivrée est également tonifiante. Idéal pour retrouver un peu de légèreté dans mes jambes.

Glycérine végétale : c’est un agent hydratant qui capte l’eau et permet à la peau de garder sa teneur en eau. C’est donc également un agent humectant.

Gel d’Aloe vera : j’ai utilisé une palme de mon propre Aloe vera que j’ai coupé. Apaisant et réparateur, c’est un allié de taille pour la peau.

PHASE 2 : phase huileuse

Monoï de Tahiti : il aide à maintenir l’hydratation de la peau, et maintien son élasticité. C’est également un excellent agent nourrissant, qui protège la peau des agressions extérieures du quotidien. Sa délicieuse odeur de paradis est un bonus.

Émulsifiant Olivem 1000 : un émulsifiant, qui permet la création d’une crème, c’est-à-dire le mélange de substances non-miscibles sans son aide. En l’occurrence la phase aqueuse, avec la phase huileuse. Fabriqué à partir d’huile d’olive, il favorise la bonne dispersion de tous les ingrédients, et des actifs cosmétiques. Il permet la création de plusieurs textures de crème, selon la quantité.

PHASE 3 : actifs cosmétiques

Conservateur Cosgard : d’origine synthétique, il est autorisé par Ecocert pour la conception de cosmétiques bio. Il empêche le développement des bactéries et est antifongique. Grâce à lui le produit final pourra se conserver minimum 3 mois. Si vous souhaitez utiliser d’autres alternatives pour un conservateur naturel, je vous invite à vous renseigner sur le Naticide, l’Extrait de pépins de pamplemousse ou le Leucidal. Attention l’extrait de pépin de pamplemousse n’est pas compatible avec le gel d’Aloe vera.ingrédients crème au monoï de Tahiti

Voici la recette pour la crème corps au monoï de Tahiti, pour un pot de 200 ml soit 190 g :

  • Hydrolat de menthe poivrée : 39,4 % / 74,84 g
  • Glycérine végétale : 10 % / 19 g
  • Gel d’Aloe vera : 20 % / 38 g
  • Monoï de Tahiti : 24% / 45,6 g
  • Olivem 1000 : 6 % / 11,4 g
  • Cosgard : 0,6 % / 40 gouttes

Avant de commencer, assurez-vous que votre plan de travail a été nettoyé et désinfecté. Vos ustensiles doivent être stérilisés et/ou désinfectés avant de débuter.

Pour celles qui utilisent leur propre palme d’Aloe vera, voici comment procéder : coupez une palme au plus prêt de la racine de l’Aloe vera. Placez-la dans un bol ou une assiette phase coupée vers le bas, pour que le jus jaunâtre s’écoule. Ensuite, ouvrez la palme dans sa longueur, et racler le gel translucide avec une petite cuillère, ou un couteau, puis réservez.

1 – Dans un bol en inox (ou un bol qui supportera le bain-marie), mélangez les 75,84 g d’hydrolat de Menthe poivrée, avec les 38 g d’Aloe Vera. Ceci est la phase aqueuse, sans la glycérine végétale, qui elle, s’ajoutera hors du feu juste avant l’émulsion. Dans un second bol, mélangez les 45,6 g de Monoï, avec les 11,4 g d’émulsifiant Olivem 1000. Ceci est la phase huileuse.

2 – Mettez ces deux bols au bain-marie à feu moyen. Il faut que l’Olive 1000/l’émulsifiant fonde, et forme un mélange homogène avec les huiles végétales. Il en est de même avec le gel d’Aloe Vera et l’hydrolat. Si vous avez un thermomètre digital, attendez que les deux bols aient atteint la température de 65°- 70°C.

3 – Une fois la température atteinte, sortez les deux bols du bain-marie. Hors du feu, ajoutez la glycérine végétale à la phase aqueuse (hydrolat + gel d’Aloe vera) , puis, mélangez. Transférez la phase aqueuse dans la phase huileuse tout en remuant. Agitez énergiquement avec un fouet manuel ou électrique jusqu’à l’obtention d’une émulsion homogène. Minimum 3 minutes, mais ne vous inquiétez pas si l’émulsion prend après 3 minutes, cela m’arrive également. Pour accélérer la prise de l’émulsion, vous pouvez aussi placer votre mélange dans un bol avec de l’eau et des glaçons (photo ci-dessous).processus stérilisation, bain-marie et émulsion

4 – Ajoutez ensuite, les 40 gouttes de conservateur cosgard ou celui de votre choix. Mélangez bien entre chaque ajout. Le conservateur Cosgard permettra la conservation de votre crème, pendant 3 mois minimum.

5 – Transférez le produit final dans votre récipient préalablement désinfecté.

Merci pour la lecture, à très vite pour un nouvel article DIY green.

 

Publié par Laisser un commentaire

Phytothérapie : le bien-être par les tisanes

jeu concours Botanic: phytothérapie tisanes

La phytothérapie, un des piliers de la naturopathie, est une médecine qui se caractérise par l’utilisation des plantes et actifs de plantes. Du grec phytos qui signifie plante et therapeuo qui signifie soigner, cette médecine se traduit par “se soigner par les plantes”. L’utilisation de ces plantes médicinales a été laissée de côté au XIXème siècle, avec l’apparition des médicaments “traditionnels” que l’on utilise aujourd’hui.

Il existe en phytothérapie, plusieurs méthodes d’utilisation des plantes comme les tisanes, les gélules, les teintures-mères, etc. Nous allons nous intéresser aujourd’hui uniquement aux tisanes. En effet, c’est l’utilisation des plantes la plus douce, qui ne nécessite pas forcément l’intervention d’un professionnel. En effet, vous pourrez vous procurez des plantes séchées à faire infuser en tisanes dans les magasins bio sans aucun risque. Ce qui n’est pas toujours le cas pour les autres modes d’utilisation. Cependant, je vous conseille d’acheter vos tisanes toujours en magasins bio ou dans des herboristeries de confiance. En effet, la pollution, les conditions de stockage, les lieux de cueillettes, etc, peuvent altérer la qualité des plantes. Assurez-vous donc de l’origine des plantes séchées, et qu’elles soient conditionnées dans un sachet qui ne laisse pas passer la lumière (qui altère également la plante).

Pour faire une tisane, nous utilisons des feuilles, des racines ou des fleurs qui ont été préalablement séchées. Il est toutefois également possible d’utiliser des plantes fraiches. Il y a plusieurs techniques pour préparer une tisane ; soit par décoction, par macération ou infusion. La décoction s’utilise généralement pour faire infuser les parties les plus dures de la plante comme les racines par exemple. Il s’agit de porter de l’eau avec la plante à laquelle on veut extraire les principes actifs, à ébullition. La macération, elle consiste à laisser dans de l’eau froide pendant quelques heures à quelques jours, la plante que l’on souhaite utiliser. Cette technique s’utilise principalement pour les plantes fragiles et sensibles qui ne supporteraient pas la chaleur et seraient détériorées.

L’infusion consiste à faire frémir de l’eau -seule-, puis y ajouter les plantes. Au contact de l’eau frémissante (attention à ne pas brûler les plantes avec l’eau bouillante), les plantes vont s’infuser et libérer leurs vertus. Il faut au minimum 15 minutes d’infusion pour une tisane efficace.

Ces feuilles, fleurs, racines que l’on va faire infuser contiennent les principes actifs de la plante. Ces principes actifs sont généralement odorants. On peut s’en rendre compte lorsque l’on frotte entre ses doigts des feuilles de thym par exemple.  Les plantes séchées en sachet en vrac, se conservent environ 3 mois. Pour que les tisanes soient efficaces, il faut en boire 3 tasses par jour. Pas besoin d’en boire des litres comme on peut parfois l’entendre. Au travail, la phytothérapie a aussi sa place. Il vous suffit d’emporter un Thermos avec votre infusion et le tour est joué.

plantes séchées pour tisanes phytothérapie

En partenariat avec l’enseigne Botanic, nous organisons un jeu concours sur ma page Instagram, qui vous permettra de gagner un lot de tisanes relaxation avec sa petite tasse motifs papillon toute mignonne. Pour en revenir un peu à Botanic, c’est une enseigne que l’on connais tous pour sa jardinerie. Aujourd’hui, elle se dirige encore plus vers la naturalité et le bien-être, et a ouvert des marchés bio dans leurs boutiques. Elle  y propose sa première gamme de tisanes (35 références d’infusions), toutes issues de l’agriculture biologique.

Je n’ai pas l’habitude de promouvoir des marques ou faire ce type de partenariat, mais j’avais envie de partager avec vous une partie de mon quotidien, car je suis une grande consommatrice d’infusions de plantes. J’ai été agréablement surprise d’apprendre que dans certaines boutiques, un espace bien-être avait été mis en place, avec des naturopathes !!! Alors pour moi, c’est le paradis, j’apprécie tout particulièrement cette médecine et j’ai hâte d’aller découvrir ce que Botanic propose dans ces espaces bien-être.

Je vais vous présenter quelques infusions que j’utilise au quotidien en phytothérapie, et que vous pourrez remporter avec le jeu concours :

LAVANDE (fleurs – origine France -) : reconnue pour ses vertus relaxantes et anti-stress, elle agit également sur l’anxiété et les insomnies. Après un repas copieux ou des douleurs d’estomac, l’infusion de lavande peut aider à la digestion et apaiser les douleurs. Également connue pour ses qualités antalgiques, la lavande peut soulager les maux de tête. Une cuillère à café par tasse, et laisser infuser 10 minutes. 

ORANGE BIGARADIER (feuilles – origine Maroc -) : que l’on appelle aussi feuille d’oranger, elle est connu pour ses vertus apaisantes. L’orange bigaradier est aussi efficace en cas de problème d’endormissent, de tensions nerveuses et l’anxiété. Une pincée par tasse, à laisser infuser 10 minutes. 

AUBEPINE (fleur & feuilles – origine France -) : antioxydant puissant, l’aubépine a également des vertus anti-stress très intéressantes. Elle améliore notre forme au quotidien et favorise un bon sommeil de par ses effets apaisants. Elle est également appréciée dans les troubles cardiaques et aide à calmer les palpitations. Antispasmodique, elle calme le système nerveux et nous apaise. En décoction 5 minutes puis laisser infuser 10 minutes à raison d’une cuillère à café par tasse.

MELISSE (feuilles – origine France -) : relaxante et calmante, elle aidera beaucoup en situation d’anxiété et de trouble de l’endormissement. Tonifiante pour le système nerveux et le système immunitaire. Elle aide à réduire la tachycardie, les douleurs des règles et les spasmes d’estomac. En infusion 5 à 10 minutes à raison d’une pincée par tasse. Phytothérapie Tisanes relaxation Botanic

Le concours prendra fin lundi soir à 18h30, n’hésitez pas à participer. Je reviendrai avec d’autres articles sur la phytothérapie et les plantes séchées que j’utilise dans mon quotidien en infusion. Toujours plus de bien-être les amis.

Je vous embrasse, Bé.

Publié par Laisser un commentaire

La Lithothérapie, l’énergie des pierres, minéraux & cristaux

Lithotherapie l'énergie des pierres

Bonjour à tous !  Je souhaitais vous parler de la lithothérapie depuis longtemps et je suis contente de le faire enfin. Pour la définition, il s’agit d’une médecine douce non conventionnelle qui utilise les vibrations et les forces énergétiques des pierres, minéraux et cristaux. C’est une médecine subtile qui ne remplace aucunement un traitement médical, mais oeuvre en tant que complément. Elle est sans aucun risque et est à la portée de tout le monde. La lithothérapie est liée aux chakras de notre corps, car les pierres utilisées  peuvent se placer sur un ou plusieurs de nos 7 chakras (voir plus bas).

Le terme lithothérapie a été créé il y a une dizaine d’année par l’association des mots grecs lithos – pierre – et therapeia – guérison -. Cependant, cette pratique est ancestrale et remonterait aux hommes préhistoriques. Au temps des pharaons, les égyptiens ont permis une meilleure organisation dans la pratique grâce au symbolisme des couleurs des pierres et leur placement sur le corps. Grâce à eux cette médecine douce a donc gagné en précision. Au moyen-âge en France, en Chine mais également en Inde, les pierres étaient utilisées quotidiennement. Au fil des siècles, les connaissances se sont affinées et au 18 ème siècle, la lithothérapie est utilisée en médecine courante. Les progrès médicaux et l’avancée des sciences ont fait que les pierres ont été laissées de côté.

La lithothérapie part du principe que les pierres sont chargées d’énergies qu’elles émanent naturellement. Ces énergies apportent bien-être à la personne qui est en contact ou à proximité. Le fait de porter une de ces pierres en bijou suffit pour bénéficier de leurs bienfaits. Elles agissent sur trois axes : le physique, le mental et le spirituel. Ces pierres fonctionnent sur notre corps, car elles sont en partie composées par des minéraux qui sont également présents dans notre corps.

Les propriétés chimiques des pierres sont primordiales. Pour pouvoir utiliser les pierres correctement, il faut donc en connaître certaines. Les couleurs sont une de ces caractéristiques. Ces propriétés chimiques sont la source des propriétés que l’on recherche. Elles ne seront pas les mêmes, selon le minéral, pierre ou cristal utilisé. Chaque couleur émet des ondes vibratoires chromatiques qui agissent sur notre physiologie.

tableau des 7 chakras en lithothérapiePour profiter des bienfait d’une pierre, vous pouvez les porter en bijou ou les avoir dans une pièce de chez vous. En bijou, les pierres vont transmettront toutes leurs propriétés au contact de votre peau. En décoration dans une pièce, elle permettra une diffusion  pour créer une ambiance apaisante, relaxante par exemple.

Chaque pierre se nettoie et se recharge. Vous pourrez la nettoyer avec de l’eau claire, la moins minéralisée possible. Elle se recharge soit avec la lumière du soleil soit avec celle de la lune. Une pierre a des caractéristiques qui lui sont propres. Pour en savoir plus sur leur entretien, je vous invite à vous renseigner au cas par cas. Si vous souhaitez vous procurer des pierres, renseigne-vous d’abord sur internet, selon les vertus que vous recherchez. J’achète les miennes sur des salons bien-être ou quand je voyage. J’ai déjà rédigé de petits articles à propos des pierres suivantes :

D’autres articles viendront, car j’en ai encore quelques pierres en réserve à vous présenter. Merci beaucoup pour la lecture, à très vite sur le blog.

Publié par Laisser un commentaire

Mes ustensiles de création de cosmétiques faits main

ustensiles de cosmétiques faits maison

Bonjour à tous, je vous présente dans cet article les ustensiles que j’utilise pour réaliser mes cosmétiques à la maison. Je les achète dans la boutique d’Aromazone mais, ils sont également disponibles sur le site (je vous mets les liens à chaque fois). Vous pourrez également trouver d’autres ustensiles de préparation sur le site de My Cosmetik

Les bols en inox

petit bol inox aromazone 100 ml

Les bols en inox sont parfaits pour les préparations au bain-marie, car ils résistent à la chaleur. J’utilise ce bol en inox d’une contenance de 50 ml pour réaliser mes crèmes, baumes, huiles. Il me sert également pour peser tous mes ingrédients

 

grand bol inox 300ml aromazone

J’utilise ce plus grand bol en inox d’une contenance de 300 ml pour la réalisation d’après-shampoing, lotion pour le corps, baume etc. En effet, ces produits s’utilisent en plus grande quantité, je préfère donc voir plus grand

Pince en inox

pince inox aromazone

Cette pince est très pratique lors de la réalisation d’émulsions. En effet les émulsions à chaud nécessitent que les phases aqueuses et huileuses chauffent jusqu’à 65°C. Pour manipuler les bols chauds beaucoup plus facilement, je vous la conseille

 Mini fouet 

mini fouet

Ce mini fouet me permet de manipuler beaucoup plus facilement mes mélanges. Il est parfaitement adapté à la taille de mes bols en inox

Mini Spatule en silicone

mini spatule silicone aromazone

Cette mini spatule en silicone a une taille également adaptée à celles de bols en inox et autres contenants. Elle est très utile pour éviter les pertes lorsque l’on transfère nos préparations dans leur contenant final

Thermomètre

thermomètre digital

Ce thermomètre digital me permet une précision sans faille lors de la réalisation d’émulsion et ce, surtout lorsque j’utilise des huiles sensibles. Certaines huiles végétales et toutes les huiles essentielles ne doivent pas dépasser une certaine température pour ne pas perdre de vertus

Balance

balance précise aromazone

Cette balance de précision est l’ustensile dont je ne peux pas me passer. La clef dans la réalisation de produits cosmétiques, c’est la précision. Pour être sûre de bien doser mes phases aqueuses et huileuses, elle m’est donc indispensable

Mini entonnoir

mini entonnoir aromazone

Le mini entonnoir pour transvaser beaucoup plus facilement certaines préparations

 Contenants

Si vous avez des contenants vides chez vous, recyclez-les pour vos cosmétiques faits maison. Demandez à vos amis et à la famille de ne plus jeter leurs pots en verres ou autres. D’une c’est économique et évidemment écologique :). Il suffira de stériliser les pots en verre puis les désinfecter. Pour les pots en plastique que vous réutilisez, n’oubliez pas de bien les laver puis de les désinfecter

contenants PET aromazone

Si vous n’en avez pas à disposition voici ceux que j’utilise et qui sont en PET recyclés et recyclables. Ils s’adaptent à toutes vos préparations, car existent en plusieurs tailles

Nettoyage & Désinfectant

goupillon nettoyage

Le goupillon pour nettoyer mes flacons, pots en verre etc.

flacon en pet transparent embout spray

Dans ce flacon, je mélange de l’alcool à 90° avec une dizaine de gouttes d’huile essentielle de Lavande (c’est au choix, selon vos préférences). Et voilà mon désinfectant pour ustensiles et plan de travail

Moules

moules silicones aromazone

Voici les moules en silicone que j’ai pour réaliser mes shampoings solides, savons etc.

Voilà, vous savez donc tout sur les ustensiles que j’utilise au quotidien pour la réalisation de mes cosmétiques

Des Bisous,