Publié par Laisser un commentaire

Gommage doux pour le visage

bandeau gommage doux

Et de trois pour la saga de Noël ! Voici un gommage avec grains (vegan) doux pour le visage. C’est une recette pour tous les types de peau, même les peaux sensibles. Le gommage permet de préparer la peau aux soins. En effet, il élimine les impuretés, les peaux mortes, etc. grâce à cela, la peau sera prête à recevoir tous les bénéfices des sons naturels que vous lui apportez par la suite. Plus de barrières qui empêcheraient, vos crèmes, sérums, et huiles végétales de pénétrer. Ce gommage  que j’ai offert, s’accompagnait d’un masque bonne mine.

Dans notre cas, ce gommage a été offert avec un masque, il va donc préparer la peau à recevoir tous les bénéfices de ce soin. Cependant, vous n’êtes pas obligé de faire un masque à la suite d’un gommage. Il peut simplement préparer la peau avant l’application de votre crème de nuit ou sérum huileux par exemple.

Selon votre type de peau, vous n’effectuez pas de gommage à la même fréquence. Les peaux mixtes à grasse peuvent faire un par semaine maximum ; les peaux normales à sèches, elles, peuvent faire 1 à 2 gommages par semaine (selon le site slow cosmétique). Pour les peaux sensibles, vous vous limiterez à un gommage toutes les deux semaines. Dans tous les cas, n’oubliez jamais d’appliquer une crème ou soin hydratant et nourrissant après.

Ingrédients

Gel d’Aloe vera : agent apaisant qui stimule la régénération de la peau. Il est également purifiant, et assainit les peaux à problèmes. Il atténue et retarde l’apparition des taches brunes sur le visage et les mains.

Gomme Xanthane : agent épaississant qui permet la réalisation de produits en gel.

Marc de café : exfoliant naturel qui affine le grain de peau, et la débarrasse des cellules mortes. Riche en anti oxydants qui ralentissent l’apparition des signes de l’âge. Un gommage contenant du marc de café apporte de l’éclat au teint.

Sucre roux / cassonade : exfoliant plus épais que le marc de café, il rend la peau douce, et apporte un teint éclatant. Les gommages les plus doux sont faits grâce au sucre roux.

Sirop d’agave : version vegan du miel, c’est un agent humectant qui a la capacité de capter l’eau et la maintenir dans la peau. Il peut être remplacé par de la Glycérine végétale.

Cosgard : d’origine synthétique, il est autorisé par Ecocert pour la conception de cosmétiques bio. Il empêche le développement des bactéries et est antifongique. Grâce à lui, le produit final pourra se conserver 3 mois. Étant composé d’alcool benzylique, il peut être allergisant.

ingrédients gommage doux

Ustensiles utilisés :

  • 3 bols en inox de 100 ml
  • un mini fouet
  • une maryse en silicone
  • une balance précise (0.01 g)
  • une cuillère
  • un pot en verre de 50 ml

Recette pour 50 ml / 45 g :

  • Gel d’Aloe vera : 79 % – 35.55 g
  • Gomme Xanthane : 0.4 % – 0.18 g
  • Marc de café : 5 % – 2.25 g
  • Sucre roux : 5 % – 2.25 g
  • Sirop d’Agave : 10 % – 4.5 g
  • Cosgard : 0.6 % – 9 gouttes

Avant de débuter votre recette, assurez-vous que votre plan de travail est propre et désinfecté (minimum avec de l’alcool à 70 °). Nettoyez tous vos ustensiles, et stérilisez ceux que vous pouvez, en les faisant bouillir pendant au moins 15 minutes. Pour les ustensiles que vous ne pouvez pas stériliser, désinfectez-les après les avoir nettoyés. Vous pouvez également désinfecter vos ustensiles stérilisés.

  1. Dans un premier bol, pesez le gel d’Aloe vera, et saupoudrez la gomme Xanthane. À l’aide de votre mini fouet, remuez énergiquement pendant plusieurs minutes. Laissez ensuite reposer pendant au moins 20 minutes, en remuant de temps en temps. Ce temps de pause permet à la gomme Xanthane de se réhydrater.
  2. Dans un second bol, pesez le marc de café, puis le sucre roux.
  3. Pesez ensuite le sirop d’agave.
  4. Après 20 minutes de réhydratation, assurez-vous qu’il n’y a plus de grumeaux blanc de gomme Xanthane. S’il en reste, il faudra encore attendre jusqu’à leur disparition complète, puis mélanger à nouveau. Ajoutez le sirop d’agave, puis mélangez.
  5. Ajoutez, après l’autre, le marc de café et le sucre roux, en remuant entre chaque ajout.
  6. Pour finir, ajoutez le cosgard, puis transvasez dans votre pot préalablement nettoyé, stérilisé et désinfecté.

Vous pourrez conserver ce gommage 3 mois. Si vous le souhaitez, vous pouvez le conserver au frais, pour un effet tonique sur la peau. Mélanger à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère avant utilisation. En effet, les grains de sucre, et de café peuvent rester au fond du pot.

zoom produit gommage

 

Publié par Laisser un commentaire

Huile après rasage apaisante et nourrissante

bandeau huile de rasage

Le deuxième opus de notre saga de Noël, est une recette d’huile après rasage offerte à quelques membres de ma famille. Ce soin permet de calmer la peau après le rasage, qui peut l’irriter. En effet, se raser peut provoquer des petites coupures, des démangeaisons, et faire apparaître quelques boutons. Un soin réparateur et apaisant est nécessaire pour aider la peau fragilisée au quotidien.

Avant le rasage, quelques gestes peuvent préparer la peau et la préserver. Tout d’abord, utilisez de l’eau tiède pour détendre les tissus. Vous pouvez également effectuer un gommage doux, qui permettra de retirer les poils sous peau, et décoller le poil pour faciliter sa coupe, avant d’appliquer un savon de rasage (issu de la saponification à froid). Il existe aussi des baumes de rasage, qui protège et nourrissent la peau. Je trouve ces soins très intéressants, et j’ai hâte d’en créer un ou deux pour voir ce que cela donne. Faites attention, car le rasage dans le sens inverse du poil peut créer des poils incarnés et boutons. Après chaque rasage, n’oubliez pas de rincer votre peau à l’eau tiède.

Cette huile apaisante, va permettre de réparer le film hydro-lipidique (épiderme), qui a pu être endommagé pendant le rasage avec la lame. Cette huile est calmante et rafraîchissante. Elle va nourrir la peau grâce aux acides gras contenus dans les huiles végétales. Les vertus cicatrisantes de certaines huiles essentielles, font de ce soin, un soin complet après le rasage.

Ingrédients :

Huile végétale de Jojoba : elle pénètre facilement la peau sans laisser de film gras. Elle nourrit et protège la peau de la déshydratation. Elle est également régénérante.

Huile végétale de Calophylle inophyle : cicatrisant et adoucissante, elle va permettre la réparation des tissus cutanés, comme les petites coupures. Elle soulage les peaux sujettes aux rougeurs, et tonifie la peau.

Macérât végétal de Calendula/ fleur de Souci : riche en actifs anti-inflamatoires (le fariadol), très efficace contre le feu du rasoir, ce macérât de fleurs de Souci/ Calendula est reconnu pour ses vertus apaisantes. Il aide aussi à la régénération des tissus cutanés, et est adoucissant.

Huile essentielle de Lavande aspic : antalgique, l’huile essentielle de Lavande aspic calme les douleurs dues au rasage. De plus, elle favorise également la cicatrisation des tissus (coupures).

Huile essentielle de menthe poivrée : très rafraîchissante, la menthe poivrée viendra contre carrer l’effet du rasage sur la peau, et la tonifiera. La sensation de froid créée est aussi antalgique, et apaisera la douleur de la peau mise à vif. On reconnaît également des vertus cicatrisantes à l’huile essentielle de Menthe poivrée

Vitamine E : antioxydant naturel et végétal, elle préserve les huiles et beurres végétaux du rancissement. Elle est également recommandée dans les formules qui contiennent une huile végétale sensible à l’oxydation, comme l’huile végétale de Nigelle dans notre cas. La durée de vie du produit est donc prolongée.

ingrédients huile après rasage

Bonnes pratiques de fabrication & recette

Avant de débuter votre recette, assurez-vous que votre plan de travail est propre et désinfecté min alcool à 70 °). Nettoyez tous vos ustensiles, et stérilisez ceux que vous pouvez, en les faisant bouillir pendant au moins 15 minutes. Pour les ustensiles que vous ne pouvez pas stériliser, désinfectez-les après les avoir nettoyés. Vous pouvez également désinfecter vos ustensiles stérilisés.

Dans un ou plusieurs bols, pesez les huiles végétales, les unes après les autres. Mélangez-les avant d’ajouter le reste des ingrédients. Une fois les huiles végétales réunies, ajoutez l’huile essentielle de Lavande aspic, puis celle de menthe poivrée. Mélangez entre chaque ajout. Pour finir, versez les deux gouttes de vitamine E, puis remuez une dernière fois. Transvasez votre huile après rasage dans son contenant final, que vous aurez préalablement lavé, stérilisé et désinfecté. Un contenant en verre teinté est le plus approprié (pas comme sur ma photo hein !).

Ustensiles utilisés :

  1. 3 bols en inox (pour la pesée de chaque huile végétale)
  2. un mini fouet
  3. une petite maryse en silicone
  4. une balance de précision
  5. un flacon avec pipette de 30 ml

Avant toute utilisation sur le visage, faites un test allergène dans le pli du coude. Il suffit d’appliquer quelques gouttes du produit, et masser avec des gestes circulaires pour le faire pénétrer. La peau étant très fine à cet endroit, cela permet de vérifier que vous ne ferez pas de réaction. Ayez ce réflexe à chaque utilisation d’un nouveau produit cosmétique.

huile après rasage

 

 

Publié par Laisser un commentaire

Masque purifiant & bonne mine

bandeau masque visage

La saga des cadeaux de Noël commence par cette recette de masque bonne mine pour peau grasse. Avant d’appliquer un masque cosmétique sur le visage, il faut préparer la peau. La nettoyer et l’exfolier en douceur pour désincruster les pores, éliminer peaux mortes et impuretés. De ce fait, il n’y aura plus aucune barrière entre votre soin et votre peau, et vous bénéficierez de toutes les vertus du masque de beauté.

L’intérêt de ce masque, est de purifier la peau, et lui donner un teint éclatant et lumineux. L’action purifiante va permettre de retirer les points noirs / comédons, les toxines et de faciliter la régénération des cellules. Les masques sur le visage permettent d’apporter un complément de soin au gommage, et d’apporter encore plus de bienfaits à la peau. On choisi les ingrédients de notre soin en fonction de notre type de peau et de ses besoins. Ici, nous parlerons d’un masque pour une peau grasse, mais je vous donnerai également les alternatives pour tous les types de peau.

Comme il s’agit d’un cadeau de Noël, ce soin contient un conservateur (autorisé dans les cosmétiques bio), pour qu’il puisse être utilisé pendant plusieurs semaines voire mois (3 mois maximum).

Ingrédients

Poudre de Manjishta / Garance indienne : purifiante, elle aide à élimination des impuretés sur la peau. Tonifiante et astringente, elle resserre les tissus cutanés, et réduit les rides. Le teint est unifié. Pour les peaux matures, la poudre de Manjishta permet d’atténuer les tâches. Elle s’utilise toujours diluée avec d’autres poudres, car elle est très puissante.

Argile rouge : riche en potassium, qui intervient dans la flexibilité et l’élasticité des tissus, et maintient donc la souplesse de la peau. Elle est absorbante, purifiante, et son effet bonne-mine est indéniable. Lissante, elle permet au grain de peau de s’affiner.

Curcuma : la curcumine que contient le curcuma est un anti-âge puissant et préserve l’élasticité de la peau. Riche en anti-oxydant, le curcuma lutte également contre les radicaux libres. La plus importante de ses qualités pour notre soin, est son pouvoir colorant.

Argile Verte : spécialement adaptée pour les peaux grasses, elle est très absorbante et purifiante. Très riche en Silicium, qui restructure les tissus, et prévient leur relâchement. Améliorant l’élasticité de la peau, il atténue l’apparition des rides et autres effets de l’âge. Argile bénéfique pour les peaux grasses et à problèmes, car elle est cicatrisante, et bactéricide.

Hydrolat de Lavande vraie : revitalisant, et purifiant, il atténue les imperfections, tout en apportant de la douceur à la peau. Tonique cutané, c’est aussi un agent astringent. Pour les peaux sensibles, et avec des irritations, l’hydrolat de Lavande est apaisant. Il prévient également l’apparition des rides.

Huile essentielle de Tea tree : avec ses vertus antiseptiques et purifiantes, c’est l’allié des peaux à problèmes. De plus, elle tonifie la peau.

Cosgard : d’origine synthétique, il est autorisé par Ecocert pour la conception de cosmétiques bio. Il empêche le développement des bactéries et est antifongique. Grâce à lui, le produit final pourra se conserver 3 mois.

ingrédients masque bonne mine

Voici les alternatives à l’hydrolat de lavande selon votre type de peau :

  • Normale : tous les hydrolats
  • Sèche : hydrolat de Fleur d’oranger
  • Mixte : hydrolat de lavande, ou de Romarin à verbénone
  • Sensible : hydrolat de Ciste
  • Acnéique : hydrolat de Tea trea

Les alternatives à l’huile essentielle de Tea tree selon votre type de peau :

  • Sèche : Néroli, Rose de Damas
  • Mixte : Lavande vraie, Romarin à verbénone, Petit grain de bigarade
  • Grasse : Lavande vraie, Romarin à verbénone
  • Mature : Ciste, Rose de Damas

Certaines huiles essentielles d’agrumes sont efficaces pour les peaux mixtes, grasses et à problèmes, mais comme elles sont photosensibilisantes, j’ai préféré les retirer de la liste. J’en parlerai dans un prochain article plus détaillé.

Précautions :

N’utilisez jamais d’ustensiles en métal/inox pour manipuler les argiles. En effet, l’interaction entre les ions du métal et ceux de l’argile font perdre les propriétés de l’argile. Lavez, et désinfectez vos ustensiles, contenants, et plan de travail avant de débuter. Si votre contenant est en verre, stérilisez-le dans le l’eau bouillante pendant 15 minutes minimum, après l’avoir lavé, et avant de le désinfecter.

Pesez les poudres les unes après les autres, puis mélangez. Ajoutez ensuite, l’hydrolat de Lavande, l’huile essentielle de Tea tree, puis le conservateur Cosgard. Mélangez entre chaque ajout. Avec une spatule en silicone, n’hésitez pas à travailler la texture de votre pâte pour faire disparaître les grumeaux. Pour ce faire, écrasez-les au fond de votre bol, pour ainsi obtenir un résultat lisse et homogène.

Une fois les grumeaux disparus (ou presque), vous pourrez transférer votre masque dans le contenant final. Refermez bien votre pot après chaque utilisation, pour ne pas que le produit ne se dessèche. Si au bout de quelques semaines, votre masque durcit, vous pourrez vaporiser de l’eau ou de l’hydrolat de lavande pour l’humidifier à nouveau.

intérieur masque peau grasse

Publié par 3 commentaires

Sérum huileux peau grasse à imperfections

bandeau sérum peau grasse

Je pense que c’est le soin que je préfère pour prendre soin de mon visage. Le sérum, est vraiment pour moi, le plus adapté. J’adore la texture huileuse, la sensation de bien-être sur ma peau.

Pour ceux qui se posent la question, un sérum huileux comme son nom l’indique, est un soin qui se compose uniquement d’une phase huileuse : Huiles végétales + Huiles essentielles + Vitamine E. Un soin à réaliser très rapidement qui est 100% personnalisable. Le sérum a pour but de protéger la peau, la nourrir, maintenir son hydratation et favoriser la régénération des cellules.

J’ai choisi des matières premières qui correspondent aux besoins de ma peau grasse. Les peaux grasses produisent du sébum en excès, et ont souvent les pores dilatés. Le visage est luisant voir brillant, et est propice à l’apparition des boutons, points noirs et comédons.

Le sérum se compose donc d’huiles végétales, et d‘huiles essentielles. Les huiles essentielles étant des actifs cosmétiques très puissants, il faut respecter les dosages préconisés. Dans mon cas, pour une action dermo-cosmétique contre mon acné, je vais utiliser 2% d’huile essentielle. La quantité d’huile essentielle étant élevée, j’utiliserai mon sérum sur une courte durée, entre 1 et 3 mois.

Ingrédients sélectionnés :

  • Huile végétale de Jojoba : cette huile végétale est en fait une cire liquide. Elle protège la peau contre la déshydratation, est sébo-régulatrice et nourrissante. Elle rééquilibre la peau et l’assouplie en maintenant son élasticité. C’est une huile sèche qui ne laisse pas de film gras sur la peau. C’est l’huile à avoir chez soi lorsque l’on a la peau grasse et/ou acnéique.
  • Huile végétale de Nigelle : elle assainit la peau et agit sur les boutons. Antiseptique et anti-inflammatoire, elle apaise et prévient également l’acné. Elle est aussi cicatrisante, et antioxydante ce qui protège donc notre peau du vieillissement prématuré en luttant contre les radicaux libres. Nourrissante et assouplissante, elle favorise le maintien de l’élasticité de la peau. Elle convient aux peaux sèches, sensibles, à problèmes, et les peaux mixtes.
  • Huile essentielle de Tea tree : avec ses vertus antiseptiques et purifiantes, c’est l’allié des peaux à problèmes. De plus, elle tonifie la peau.
  • Huile essentielle de Lavande vraie : grâce à ses vertus anti-bactériennes, cicatrisantes et régénératrices cutanées, l’huile essentielle de lavande vraie, est appréciée des peaux à problèmes. Elle convient, et rétablit l’équilibre de tous les types de peau.
  • Vitamine E : antioxydant naturel et végétal, elle préserve les huiles et beurres végétaux du rancissement. Elle est également recommandée dans les formules qui contiennent une huile végétale sensible à l’oxydation, comme l’huile végétale de Nigelle dans notre cas. La durée de vie du produit est donc prolongée.

sérum visage ingrédients

Pesez les ingrédients un à un, puis mélangez-les dans un bol. Transférez le sérum dans un flacon en verre teinté, que vous aurez préalablement lavé, stérilisé et désinfecté. Vous pourrez utiliser votre produit 3 mois, car c’est ce qui est recommandé avec cette quantité d’huiles essentielles.

Publié par Laisser un commentaire

Crème visage pour peaux matures et sèches

bandeau crème peau mature et sèches

Il y a quelques mois, je vous avais partagé une recette pour les peaux sèches agressées par le froid. Ce soin pouvait s’appliquer sur le visage et les mains. J’ai retravaillé la formule, pour ma maman toujours, pour qu’elle ait une crème uniquement pour le visage. En effet, je souhaitais ajouter un actif cosmétique, qui ne me semblait pas essentiel dans un soin nourrissant pour les mains. J’ai donc transformé la recette pour créer un soin pour les peaux matures et sèches.

Avec les années, la peau perd en élasticité, et s’affine. Elle a tendance à se dessécher, et les rides apparaissent. Voici quelques caractéristiques des peaux matures. Elles ont donc besoin de soins  particuliers, et adaptés à leurs nouveaux besoins. Les peaux matures ont besoin de se soins nourrissants, régénérants et protecteurs. Voici donc, les ingrédients que j’ai sélectionnés pour prendre soin de la peau de ma maman.

 

Ingrédients

Phase A : phase aqueuse

Hydrolat de Bleuet : le bleuet est très connu pour ses vertus décongestionnantes. C’est un excellent tonique cutané, également astringent, qui va resserrer les tissus. Apaisant, et rafraîchissant, il apporte un teint frais.

Glycérine : actif cosmétique qui hydrate la peau en attirant et maintenant sa teneur en eau. C’est également un adoucissant qui est apprécié pour les soins des mains. Idéal pour une peau sèche et/ou déshydratée.

 

Phase B : phase huileuse

Huile végétale d’Argan : riche en anti-oxydant vitamine E), cette huile végétale lutte contre l’apparition des signes de l’âge, et redonne de l’élasticité à la peau. Protège la peau contre les agressions extérieures, comme le froid, le vent, le soleil, etc. Très nourrissante, et protectrice, elle convient à tous les types de peau, spécialement, les peaux sèches.

Macérât végétal de Carotte : issu de la macération de carottes dans de l’huile végétale de tournesol, ce macérât est riche en anti-oxydant. Il prévient donc l’apparition des signes du temps su la peau. Il est assouplissant, et maintient l’élasticité des tissus cutanés. Riche en β-carotène, il apporte un teint hâlé, et favorise le bronzage (bon ok, ce n’est pas saison).

Émulsifiant Olivem 1000 : il permet le mélange de deux phases non-miscibles ; l’eau et l’huile dans notre cas. C’est un émulsifiant qui convient aux peaux matures et sensibles. Il est reconnu pour ses vertus hydratantes, nourrissantes, et même anti-rides.

Phase C : actifs cosmétiques

Acide hyaluronique : obtenu par fermentation de blé par des levures, l’acide hyaluronique est à la base un composant naturel de notre peau. Il est très hydratant/humectant, car il a la capacité d’attirer, et de retenir l’eau, en formant un gel aqueux élastique. Repeuplant, et lissant, il permet de diminuer les rides.

Huile essentielle de Ciste Ladanisfère : anti-ride puissant, elle est cicatrisante, raffermit et est astringente.

Huile essentielle de Géranium Bourbon : tonique cutané, et astringente, l’huile essentielle de Géranium Bourbon lutte contre les signes de l’âge.

Conservateur Cosgard : d’origine synthétique, il est autorisé par Ecocert pour la conception de cosmétiques bio. Il empêche le développement des bactéries et est antifongique. Grâce à lui, le produit final pourra se conserver 3 mois. Étant composé d’alcool benzylique, il peut être allergisant.

Bonnes Pratiques de Fabrication

Avant de commencer la réalisation de la crème pour les peaux matures, et sèches, voici quelques conseils d’hygiène à respecter. Tout d’abord, lavez-vous les mains. Ensuite, stérilisez tous vos ustensiles qui peuvent l’être (inox, verre, métal, etc.). Pour cela, faites-les bouillir pendant 15 minutes. Une fois stérilisés, désinfectez tous vos ustensiles, avec de l’alcool à 70° ou 90 °. Cela concerne TOUS les ustensiles (ceux que vous n’avez pas pu stériliser + ceux que vous avez stérilisé). Assurez-vous que votre plan de travail a été nettoyé, et désinfecté-le à son tour.

Les étapes

1 – Dans un bol en inox (ou un bol qui supportera le bain-marie) versez l’hydrolat de Bleuet. Dans un second bol, mélangez l’huile végétale d’Argan, le macérât huileux de Carotte, avec l’émulsifiant Olivem 1000.

2 – Mettez ces deux bols au bain-marie à feu moyen. Il faut que l’émulsifiant fonde et forme un mélange homogène avec les huiles. Si vous avez un thermomètre digital, attendez que les deux bols atteignent la température de 65°.

3 – Pendant la chauffe des deux bols, vous diluerez l’acide hylaronique dans un petit peu de glycérine végétale, pour former une “pâte”. Cela permettra de faciliter l’incorporation de l’acide hyaluronique dans la crème, en fin de préparation.

4 – Hors du feu, ajoutez au bol contenant l’hydrolat, la glycérine végétale. Mélangez jusqu’à l’obtention d’un liquide homogène.

5 – Transférez la phase aqueuse dans la phase huileuse, tout en remuant (toujours verser l’eau dans l’huile pour le moins de perte possible). Agitez énergiquement avec un fouet manuel ou électrique jusqu’à l’obtention d’une crème homogène. Le mélange va blanchir et s’épaissir. Plusieurs minutes seront nécessaires pour que la crème ait une consistance “correcte”. Ensuite, placez votre mélange dans un bol avec de l’eau et des glaçons pour accélérer la prise. (photo ci-dessous).

émulsion refroidissement glaçon crème peau sèche

5 – Ajoutez ensuite, l’acide hyaluronique, les huiles essentielles puis, le conservateur Cosgard. Mélangez bien entre chaque ajout. Ces ingrédients qui sont des actifs cosmétiques, s’ajoutent toujours en fin de préparation, à froid.

6 – Transférez le produit final dans votre récipient préalablement stérilisé et/ou désinfecté.

Pensez à bien vous laver les mains, chaque fois que vous prélevez de la crème dans le pot, pour éviter le développement des bactéries. Si vous le souhaitez, vous pouvez également utiliser une spatule dédiée à la crème, que vous nettoierez à chaque utilisation.

 

Publié par 2 commentaires

Shampoing solide contre les pellicules grasses

bandeau shamp solide pellicules grasses

Depuis quelques mois, mon copain a des pellicules grasses. Elles ne sont pas toujours là, mais apparaissent par épisodes. À la différence des pellicules sèches (celles que l’on trouve habituellement sur nos vêtements), elles sont beaucoup plus grosses, et compactes.

Mais qu’est-ce qu’une pellicule ? Voici la définition trouvée sur les sites de la Compagnie des sens, et d’Aroma zone, qui me semble très claire : “Ce sont des cellules dermiques sur le cuir chevelu. Elles apparaissent à cause d’un processus dit de “desquamation” qui signifie un détachement de fines lamelles de peau excessif. Les symptômes sont de fortes démangeaisons et la multiplication de particules blanche à la surface du cuir chevelu. 
C’est l’activation anormale d’un champignon (mycose), au départ inactif, qui est à l’origine de ces pellicules. Normalement, le cuir chevelu, comme la peau, se renouvelle environ tous les 20 jours, quand le processus stoppe, il ne dure que 5  à 7 jours. Les cellules n’ont alors plus suffisamment de temps pour se détacher les unes des autres. Elles arrivent donc à la surface du cuir chevelu non plus de façon individualisée, mais par paquets. Les amas de cellules mortes deviennent visibles, ce sont les pellicules”.

Il existe ensuite deux types de pellicules, les sèches, et les grasses. Les sèches, apparaissent chez les personnes qui ont un cuir chevelu à tendance sèche. Elles sont très volatiles, et on les retrouve sur nos épaules.

À contrario, les pellicules grasses, elles, apparaissent sur les cuirs chevelus à tendance grasse. Elles sont plus grosses et collent aux cheveux. Elles peuvent étouffer le cuir chevelu de par leur taille, et par conséquent, le graisser encore plus.

Le processus de renouvellement cellulaire qui dure 20 jours habituellement, peut-être accéléré à cause de plusieurs choses. Le stress, les troubles du sommeil, ainsi que la consommation d’alcool et de tabac. Ce dérèglement du renouvellement des cellules du cuir chevelu peut aussi être dû à une inflammation. Cette inflammation résulte parfois de l’utilisation de certains cosmétiques trop irritant, du port du bonnet trop fréquent, ou de l’utilisation d’une brosse trop agressive.

L’inflammation peut entraîner le développement des levures/champignon appelé Malassezia furfur, qui est déjà naturellement présent sur notre cuir chevelu, mais habituellement inactif. L’inflammation va donc l’activer, et faire apparaître les symptômes comme les pellicules grasses.

Revenons à nos moutons, et parlons de la recette. Ce shampoing solide, s’adresse donc aux personnes qui ont des pellicules grasses, donc un cuir chevelu à tendance grasse. J’ai voulu utiliser les produits les plus doux, e moins irritants possibles. Il n’y aura donc pas de tensioactif SCS dans cette recette. Youhouu, c’est mon premier shampoing solide sans ce dernier.

Ingrédients :

  • Tensioactif SCI : c’est un agent moussant, qui fait partie de la famille des tensioactifs anioniques ; cela signifie que c’est un tensioactif détergent, qui par définition nettoie, et lave. Ce tensioactif très doux, permet la fabrication de shampoing solide. Sans tensioactif, votre shampoing ne durcira pas. Il donne un effet “doux” à votre chevelure.
  • Eau : elle va permettre de faire fondre le tensioactif, ce qui permettra l’obtention d’un mélange homogène de tous les ingrédients.
  • Huile végétale de Nigelle : anti-inflammatoire, elle sera d’une aide notoire pour combattre l’apparition des pellicules, et soulager le cuir chevelu. Antimycosique, elle lutte également contre les champignons, et leur prolifération, comme le Malassezia furfur dans notre cas. C’est une huile végétale purifiante.
  • Poudre de Nagarmotha : c’est LA poudre de plante ayurvédique qu’il vous faudra pour lutter contre les pellicules. Elle est assainissante, et régule la production de sébum. Elle lutte contre toutes les pellicules.
  • Poudre de Neem : détoxifiante pour le cuir chevelu, elle l’aide à se débarrasser des impuretés accumulées. Elle lutte contre les pellicules, est apaisant, et calme les démangeaisons que les inflammations du cuir cheveu peuvent provoquer.
  • Huile essentielle de Cèdre de l’Atlas : (Cedrus Atlantica) c’est une de huiles essentielles les plus efficaces pour lutter contre les pellicules grasses. En effet, de par sa composition riche en cétones sesquiterpéniques, elle va décomposer les corps gras. Elle est aussi anti-fongique, et va donc assainir le cuir chevelu.
  • Huile essentielle de Romarin à Verbénone : (Rosmarinus officinalis verboniferum) lipidique, elle convient aux peaux et aux cuirs chevelus gras. Également fongicide, elle lutte contre les champignons responsables des mycoses. Elle aide donc à atténuer l’apparition des pellicules.

Recette

1re étape : au bain-marie, on mélange le SCI avec l’eau. Il faut que le tensioactif « fonde » pour former une pâte avec l’eau. Environ une vingtaine de minutes. À savoir que le tensioactif ne fondra jamais totalement, il restera donc des “grumeaux”.

2e étape : ensuite, on ajoute la poudre de Nagarmotha, la poudre de Neem, et l’huile de Nigelle. On mélange jusqu’à l’obtention d’un résultat qui nous paraît homogène. Laissez au bain-marie pour faire infuser les poudres de plantes, l’huile, etc. pendant dix minutes à feu doux. N’oubliez pas de mélanger.

3e étape : enfin, hors du bain-marie, on ajoute l’huile essentielle de Romarin à Verbénone, puis l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas..

4e et dernière étape : on remplit le moule petit à petit, avec la pâte obtenue. Il faut bien tasser entre chaque ajout, pour que le shampoing soit bien compact. On attend 24h avant utilisation, car il faut que le shampoing soit bien sec. On peut également le placer au réfrigérateur pendant quelques heures pour faciliter le durcissement.

Les shampoings solides sont 100 % personnalisables, vous trouverez des recettes pour chaque type de cheveux sur le blog. Par exemple pour les cheveux colorés, les cheveux secs, ou gras.

shampoing solide lutte pellicules

Publié par 2 commentaires

Masque bonne mine ; tous types de peau

bandeau masque bonne mine fémininbio

Avec l’arrivée timide de l’hiver (même de l’automne chez moi), il faut se préparer au teint un peu blafard que l’on aura ses prochains mois. Les masques bonne mine, sont la solutions. Bye bye les séances d’UV, qui sont nocives pour la peau, et faisons place aux soins naturels.

Je vous propose une recette très simple, et 100 % personnalisable, selon votre type de peau. Comme je vous le conseille habituellement, avant de faire un masque sur votre visage, effectuez un gommage. Cela permettra d’éliminer toutes les peaux mortes, et impuretés à la surface de votre peau. Ainsi, il n’y aura aucun barrière entre le masque, et votre peau. Vous pourrez donc profiter pleinement de tous ses bienfaits.

Nous allons utiliser des ingrédients que vous trouverez facilement dans votre épicerie bio, ou que vous avez sûrement déjà à la maison.

Curcuma : le curcuma en poudre, donne grâce à sa couleur intense, un effet bonne mine instantané. Il est également reconnu pour ses vertus anti-oxydantes. Riche en vitamine C, il permet de maintenir l’élasticité de la peau. Colorant très concentré, ne pas en mettre trop, sinon vous aurez le visage jaune.

Argile blanche : riche en silice, c’est une argile neutre qui s’adapte à tous types de peau. Décongestionnant, elle lutte contre la grise mine, elle ressource la peau en profondeur

Hydrolat de lavande : Pour les peaux à tendance grasse. Revitalisant, et purifiant, il atténue les imperfections, tout en apportant de la douceur à la peau. Tonique cutané, c’est aussi un agent astringent. Pour les peaux sensibles, et avec des irritations, l’hydrolat de Lavande est apaisant. Il prévient l’apparition des rides.

Voici les alternatives à l’hydrolat de lavande selon votre type de peau :

  • Normale : tous les hydrolats
  • Sèche : hydrolat de Fleur d’oranger
  • Mixte : hydrolat de lavande, ou de Romarin à verbénone
  • Sensible : hydrolat de Ciste
  • Acnéique : hydrolat de Tea trea

masque bonne mine curcuma fémininbio instructions

Recette :

  • 2 cuillères à soupe d‘argile blanche
  • 1 pointe de couteau de curcuma en poudre
  • Environ 3 cuillères à soupe d’hydrolat. Ajoutez autant d’hydrolat que nécessaire pour former une pâte homogène.
  • bol
  • cuillère en bois / bambou
  • pinceau (pour appliquer le masque)

Précautions avant de démarrer la recette : ne jamais manipuler d’ustensiles en métal lorsque vous utilisez de l’argile. En effet, l’interaction entre les ions du métal et ceux de l’argile font perdre les propriétés de l’argile. Utilisez des ustensiles en bois, en bambou, en plastique.

Pour commencer, lavez, et désinfectez tous vos ustensiles, et contenants. Dans votre bol, ajoutez l’argile blanche, puis le curcuma en poudre, et mélangez. Ajoutez l’hydrolat petit à petit, et mélangez entre chaque ajout.

Appliquez votre masque au pinceau (ou autre d’ailleurs), sur une peau propre, sur laquelle vous avez effectué un gommage au préalable. Utilisez toute la quantité, car il faut une couche épaisse. En effet, mettre une couche épaisse, ralenti le séchage du masque. Quand un masque à l’argile est sec sur la peau, la peau tiraille, et on veut éviter cela à tout prix. Laissez poser le masque pendant 10 – 15 minutes. Lorsque vous sentez votre peau tirailler, rincez à l’eau claire. N’oubliez pas d’appliquez votre crème / huile habituelle après ce soin. L’effet bonne mine est immédiat.

 

Publié par Laisser un commentaire

BB crème, le soin tout en 1 pour un teint parfait

bandeau BB crème

Les mauvais jours approchant, j’ai voulu réaliser un soin bonne mine : une BB crème. BB crème, qui vient de Blemish Balm crème en anglais, et qui signifie baume anti-imperfections. Une véritable BB crème apporte également une protection UV.

Née en Allemagne dans les années 50, c’est en Asie, qu’elle trouve son succès dans les années 90. Légèrement colorante, mais moins couvrante qu’un fond de teint, ce soin a pour rôle de corriger les imperfections, unifier, et donner de l’éclat au teint. Pour ma part, je n’ai pas mis trop de pigment, car je ne souhaitais pas qu’elle soit trop couvrante, et colorante. C’est en tout cas une excellente base de teint, pour ensuite appliquer uniquement une poudre libre, ou fond de teint en poudre. Ce que je recherche avec cette crème, c’est que mon teint soit vraiment unifié, et que les petites rougeurs, et imperfections de mon visage ne soient plus visibles. En effet, lorsque je me maquille les yeux, comme je ne porte pas de fond de teint, je parais “blafarde / malade”, et cela gâche mon travail avec les fards à paupières.

Pour plus de clarté, j’ai regroupé en 3 parties les différentes phases de la recette. Une phase aqueuse, une phase huileuse, (ces deux phases constitueront l’émulsion) puis une phase d’actifs cosmétiques. Comme d’habitude, on choisit chaque ingrédient bio.

PHASE 1 ; la phase aqueuse

Hydrolat de Lavande Vraie : revitalisant, et purifiant, il atténue les imperfections, tout en apportant de la douceur à la peau. Tonique cutanée, c’est aussi un agent astringent. Pour les peaux sensibles, et avec des irritations, l’hydrolat de Lavande est apaisant. Il prévient l’apparition des rides.

Glycérine végétale : c’est un agent humectant et hydratant. La Glycérine attire l’eau, et aide la peau à la garder pour une meilleure hydratation.

PHASE 2 ; la phase huileuse

Huile végétale de Nigelle : elle assainit la peau et agit sur les boutons. Antiseptique et anti-inflammatoire, elle apaise et prévient également l’acné. Elle est aussi cicatrisante, et antioxydante ce qui protège donc notre peau du vieillissement prématuré en luttant contre les radicaux libres. Nourrissante et assouplissante, elle favorise le maintien de l’élasticité de la peau. Elle convient aux peaux sèches, sensibles, à problèmes, et les peaux mixtes.

Voici les huiles végétales que vous pouvez utiliser selon votre peau : huile de Jojoba pour les peaux normales. Huile d’Argan pour les peaux matures.

Olivem 1000 (émulsifiant) : c’est un dérivé de l’huile d’olive, qui permet la confection d’une multitude de textures, selon le dosage. Il est compatible avec un grand nombre d’ingrédients cosmétiques et pénètre facilement la peau. Il est hydratant, et émollient (adoucit et détend les tissus cutanés).

PHASE 3 ; actifs cosmétiques

Colorants : ocre rose, argile rose, curcuma en poudre, et argile jaune.

Oxyde de zinc : protecteur UV, il purifie également la peau. Dans cette recette, il a aussi un rôle de colorant blanc.

Vitamine E : anti-oxydant qui empêche le rancissement des huiles, et beurres végétaux sensibles à l’oxydation. Elle va donc prolonger leur durée de vie, et ainsi celle de votre produit fini.

Cosgard : conservateur d’origine synthétique, il est autorisé par Ecocert pour la conception de cosmétiques bio. Il empêche le développement des bactéries et est antifongique. Grâce à lui, le produit final pourra se conserver 3 mois. ingrédients BB crème

Recette pour un pot de 50 ml / 45 g de BB crème :

  • Hydrolat de Lavande Vraie : 35,35 g – 70,7 %
  • Glycérine végétale : 2,5 g – 5 %
  • Huile végétale de Nigelle : 7,5 g – 15 %
  • Émulsifiant Olivem 1000 : 2,5 g – 5 %
  • Ocre rose : 0,25 g – 0,5 %
  • Argile rose : 0,5 g – 1 %
  • Curcuma en poudre : 0,25 g – 0,5 %
  • Argile jaune : 0,25 g – 0,5 %
  • Oxyde de zinc : 0,5 g – 1 %
  • Anti-oxydatnt Vitamine E : 0,1 g = 4 gouttes – 0,2 %
  • Conservateur Cosgard : 0,3 g = 10 gouttes – 0,6 %

Selon votre type de peau, le % d’huiles végétales dans une recette peut varier. Vous pouvez aller jusqu’à 30% (maximum), si votre peau est sèche ou non. Pour les peaux grasses, on conseille donc, de ne pas dépasser 15% d’huile végétale dans une crème. Lorsque vous modifié le % d’huile végétale, pensez à ajuster celui de votre phase aqueuse -hydrolat-, pour rééquilibrer la formule. Pour mesurer des quantités aussi petites que celles des colorants, vous pouvez utiliser des cuillères doseuses.

Voici le matériel que j’ai utilisé :

  • 2 bols en inox (au choix pour vous, mais qui supporte le bain-marie)
  • pilon / ou bol pour colorants
  • balance de précision
  • une cuillère
  • cuillères doseuses
  • mini fouet
  • maryse en silicone (petit format)
  • spray désinfectant avec de l’alcool à 70°
  • sopalin

Les étapes

Avant de commencer, assurez-vous que votre plan de travail a été nettoyé, et désinfecté. Vos ustensiles doivent être également stérilisés, et/ou désinfectés avant de débuter.

1 – Dans un bol en inox (ou un bol qui supportera le bain-marie), versez les 35,35 g d’hydrolat de Lavande. Ceci est une partie de la phase aqueuse, sans la glycérine végétale. Elle s’ajoutera par la suite, hors du feu juste avant l’émulsion. Dans un second bol, mélangez, les 7,5 g d’huile végétale de Nigelle, avec les 5 g d’émulsifiant Olivem 1000. Ceci est la phase huileuse.

2 – Mettez ces deux bols au bain-marie à feu moyen. Il faut que l’émulsifiant fonde et forme un mélange homogène avec les huiles végétales. Si vous avez un thermomètre digital, attendez que les deux bols aient atteint la température de 65°- 70°C.

3 – Pendant ce temps-là, versez les différents colorants dans un même bol, ou mortier. Travaillez les pigments colorants jusqu’à obtenir une couleur unie.BB crème image aromazone

Image Aromazone

4 – Hors du feu, ajoutez la glycérine végétale à la phase aqueuse (hydrolat), puis, mélangez. Transférez la phase aqueuse dans la phase huileuse tout en remuant, pour que l’émulsion se fasse.

5 – Ajoutez très rapidement les colorants. Ils se dissoudent, et mélangent mieux quand le mélange est encore liquide.  Mélangez énergiquement avec un fouet manuel, ou électrique, jusqu’à l’obtention d’une émulsion homogène. Minimum 3 minutes. Pour accélérer la prise de l’émulsion, vous pouvez aussi placer votre mélange dans un bol avec de l’eau et des glaçons (photo ci-dessous).

émulsion BB crème

6 – Ajoutez les 4 gouttes de Vitamine E, puis les 10 gouttes de conservateur Cosgard. Mélangez bien entre chaque ajout. Enfin, transférez votre BB crème dans votre récipient préalablement désinfecté.

Avec cette recette de BB crème, je m’attaque donc au maquillage. C’est ici la deuxième recette que je réalise, car j’avais déjà fait un High-Lighter l’année dernière pour une copine. Autant vous dire que ce n’est pas gagné, car le travail des couleurs avec les pigments, est parfois délicat. Prochaine étape, peut-être le rouge à lèvres, ou le mascara … ?BB crème

 

Publié par Laisser un commentaire

Gommage visage en gel

bandeau gommage visage

Par définition, un gommage, est un traitement de la peau qui se fait avec des ingrédients exfoliants. Un exfoliant, lui, a pour rôle de séparer les cellules mortes qui se détachent de la peau. Le gommage, sert également activer la micro-circulation sanguine, renouveler nos cellules, et donc avoir un beau teint. C’est un soin en surface qui agit sur la dernière couche de la peau, l’épiderme.

Selon votre type de peau, la fréquence des gommages ne sera pas la même. Si vous avez la peau sèche et/ou sensible, un gommage toutes les deux semaines. Si vous avez la peau grasse et/ou avec des imperfections, ce sera un par semaine. Pour ma part, j’ai la peau grasse avec quelques imperfections, j’effectue un gommage/masque par semaine. Tout comme pour le nettoyage du visage, pas la peine d’utiliser de gommage trop agressif, ni de frotter fort. La peau est un organe sensible, et réactif. Vous risquerez de l’abîmer, à vouloir frotter trop fort.

Pourquoi faire des gommages ?

Ce soin est recommandé lorsque vous voulez appliquer un masque, par la suite. En effet, faire un gommage comme son nom l’indique, permet de se débarrasser de toutes les impuretés qui peuvent former une barrière, et empêcher aux ingrédients du masque, d’être bénéfiques. Le gommage ne doit pas être un soin agressif, au contraire. C’est également un moment de bien-être, qu’il faut effectuer avec des massages circulaires sur le visage, sans appuyer.

Ce gommage vous permettra donc, de préparer votre peau. Si vous ne souhaitez pas faire de masque après un gommage, aucun souci, un gommage ne veut pas forcément dire faire un masque. Par contre, après un gommage, il faudra toujours appliquer votre crème de jour, de nuit, ou huile végétale, que vous appliquez habituellement.

gommage au café

Ce gommage convient à tous les types de peau, mais toutefois, si vous avez la peau très sensible et/ou irritée, je vous conseillerai une alternative. Ce soin n’est pas une émulsion, mais un gel. Il se compose donc uniment d’une phase aqueuse, et d’actifs cosmétiques. Voici la liste des ingrédients, et leur rôle :

Hydrolat de Lavande : revitalisant, et purifiant, il atténue les imperfections, tout en apportant de la douceur à la peau. Tonique cutané, c’est aussi un agent astringent. Pour les peaux sensibles, et avec des irritations, l’hydrolat de Lavande est apaisant. Il prévient l’apparition des rides.

Hydrolat de Tea Tree : purifiant, et tonique cutané. Il convient à tous types de peau. Pour celles qui n’ont pas d’imperfections sur le visage, vous pouvez utiliser uniquement l’hydrolat de Lavande.

Gomme Xanthane : agent gélifiant, qui permet de réaliser des gels uniquement aqueux. Elle peut s’utiliser à froid (comme ici), ou à chaud.

Perles de Jojoba : avec un pouvoir exfoliant de 3/5, les perles crées à partir de cire de Jojoba, sont efficaces sans être agressive. La peau n’est pas irritée, cet ingrédient est compatible avec tous les types de peau. Elles nettoient la peau en profondeur, éliminent les points noirs, et cellules mortes. C’est grâce à lui (et notre deuxième agent exfoliant), que les soins pénètrent plus facilement la peau par la suite.

Marc de café : riche en vitamine, et en anti-oxydant, le marc de café affine le grain de peau, et la débarrasse de toutes les impuretés, et peaux mortes. La peau devient plus éclatante.

Sirop d’Agave : c’est un humectant, qui attire, et retient l’eau dan la peau. C’est la version vegan du miel. Il est également nourrissant, et hydratant. Il apporte de la douceur à la peau.

Cosgardconservateur : d’origine synthétique, il est autorisé par Ecocert pour la conception de cosmétiques bio. Il empêche le développement des bactéries et est antifongique. Grâce à lui, le produit final pourra se conserver 3 mois. Si vous souhaitez utiliser d’autres alternatives pour un conservateur naturel, je vous invite à vous renseigner sur le Naticide, l’Extrait de pépin de pamplemousse ou le Leucidal.

Pour un contenant de 100 ml, voici la recette :

  • Hydrolat de Lavande : 38.7 % – 38.7 g
  • Hydrolat de Tea Tree : 38.7 % – 38.7 g
  • Gomme Xanthane : 2% – 2 g
  • Perles de Jojoba : 10 % – 10 g
  • Marc de café : 5 % – 5 g
  • Sirop d’agave : 5 % – 5 g
  • Conservateur Cosgard : 0.6 % – 0.6 g – 19 gouttes

Pour les peaux sensibles, et/ou irritées :

  • Hydrolat de Lavande : 77.4% – 77.4 g
  • Gomme Xanthane : 2% – 2 g
  • Perles de Jojoba : 15 % – 15 g
  • Sirop d’agave : 5 % – 5 g
  • Conservateur Cosgard : 0.6 % – 0.6 g – 19 gouttes

Voici la listes des ustensiles utilisés pour cette recette :

  1. 2 bols en inox
  2. balance de précision
  3. mini fouet
  4. petite cuillère
  5. maryse en silicone
  6. contenant en verre

Pour débuter une recette cosmétique, n’oubliez pas de stériliser tous vos ustensiles, et de désinfecter ceux qui ne peuvent pas être stérilisés. Pour les stériliser, il vous suffit de les faire bouillir pendant au moins 15 min. Cela concerne les ustensiles en inox ou verre.

Dans un premier bol, mélangez les hydrolats, puis saupoudrez la gomme Xanthane, tout en mélangeant avec votre mini fouet. Il faut ensuite attendre que la gomme Xanthane se réhydrate avec les hydrolats, et que se forme un gel. Ce processus dure environ 10 minutes, pendant lesquelles il faudra remuez avec le fouet de temps en temps. Cela va permettre d’obtenir un résultat homogène, sans grumeaux.

Pendant ce temps, dans un second bol, pesez le marc de café, et les perles de Jojoba. Lorsque le gel avec les hydrolats, et la gomme Xanthane est prêt, ajoutez le marc de café, et les perles de Jojoba. Mélangez, ajoutez ensuite le sirop d’agave, puis le conservateur Cosgard. Transférez le tout dans votre récipient préalablement désinfecté.exfoliants gommage en gel

Appliquez le masque sur une peau sèche, ou humide, en faisant des massages circulaires. Voilà pour la recette, j’espère qu’elle vous plaira si vous l’essayer.

À très vite :). N’oubliez pas pour les Lyonnais, j’ai ouvert ma petite boutique au 36 rue du Doyenné, dans le Vieux Lyon. Vous pourrez trouver des accessoires cosmétiques zéro déchet, quelques huiles végétales, et essentielles, et des sacs à usage multiple en tissu recyclé, que l’on fabrique avec ma maman.

Publié par Laisser un commentaire

Shampoing no poo aux poudres ayurvédiques

No poo poudres ayurvédiques

Nous avions déjà parler du shampoing no poo, dans le dossier sur la réduction des déchets cosmétiques. Aujourd’hui je vous propose une recette complète, avec tout ce qu’il y a à savoir sur les poudres ayurvédiques.

Le shampoing no poo :

Par définition, le terme shampoing no poo vient de la contraction de « no-shampoo ». C’est-à-dire pas de shampoing. Un shampoing au sens traditionnel, comme on peut le trouver en grande surface, se compose entre autres d’agents décapants, nettoyants et moussants que l’on nomme tensioactifs. Il existe plusieurs catégories de tensioactifs, dont ces fameux agents nettoyants, auxquels nous nous intéressons.

Le concept du no-poo consiste à espacer les shampoings, jusqu’à ne plus les laver au sens traditionnel. Nous pouvons espacer nos shampoings en utilisant des « shampoings secs ». En terme de shampoing sec doux pour le cuir chevelu, et la nature, il existe de nombreuses solutions. Pour ma part, j’utilise de la Maïzena. Pour les brunes, vous pouvez ajouter du cacao (sans sucre), ou du brou de noix, pour donner une teinte marron au shampoing sec. Appliquée aux racines (en évitant le crâne), en petite quantité grâce à une salière ou d’un gros pinceau, elle absorbe le surplus de sébum. N’oubliez pas, après l’application, de bien brosser vos cheveux pour répartir la poudre et enlever le surplus.

No poo, et environnement

Le no-poo consiste également à utiliser des produits doux, respectueux de l’environnement, et de notre santé. Les soins no-poo se font donc avec des poudres de plantes, dont les poudres ayurvédiques, dont nous parlerons ici. Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, ce n’est pas « sale » de se laver les cheveux avec de la « terre ». En effet, beaucoup de poudre de plantes et d’argiles ont des vertus purifiantes, et se composent de saponines, qui elles, nettoient. Sous forme de pâte en les mélangeant avec de l’eau, ces poudres sont faciles d’application.

Pour les soins no poo, le brossage est également très important. Privilégiez une brosse en bois, sans picot au bout, pour éviter que les noeuds ne se coincent. Ces brosses-là démêlent en douceur, et offre un massage crânien en même temps. Sa composition en bois est respectueuse de l’environnement.

no poo + brosse

Les poudres ayurvédiques :

Ce sont des plantes, des épices, des racines, des argiles réduites en poudre, avec des vertus visant à rééquilibrer les doshas (voir l’article sur l’Ayurveda en cosmétique). Il en existent plusieurs centaines. Dans la philosophie ayurvédique, les plantes sont l’âme de la Terre. Nous sommes constitués des mêmes éléments que notre environnement, et notre organisme fonctionne selon les mêmes principes que le reste de l’univers. Ces poudres de plantes, et épices sont donc les remèdes utilisés en Ayurveda.

Mon masque aux poudres ayurvédiques :

Poudre de Neem ou poudre de Margousier :

L’arbre Neem, venant d’Inde, possède de grandes vertus. En cosmétique, la poudre de Neem nettoie le cuir chevelu. Elle le débarrasse de toutes les toxines accumulées au fil des jours. Elle est apaisante, soulage les démangeaisons, et lutte contre les pellicules.

Poudre d’Orange :

Selon les principes de l’Ayurvéda, l’Orange amère est connue pour apaiser Vâta et Kapha, et augmenter Pitta. L’Oranger amer appartient à la famille des Rutacées. La poudre d’Orange est obtenue à partir de l’écorce d’orange amère, séchée à l’air libre, puis réduite en poudre. Cette poudre ayurvédique est reconnue pour ses vertus cosmétiques tant sur la peau que sur les cheveux.

Utilisée en shampoing no poo, elle nettoie le cuir chevelu. Elle donne de la brillance aux cheveux, de la douceur, facilite le démêlage, et renforce la fibre capillaire. C’est également un stimulant pour le cuir chevelu, et son odeur fraîche parfumera votre chevelure.

Poudre de Reetha, Ritha, ou Aritha:

Elle est issue des noix du Sapindus Mukorossi. En Inde, le Reetha est surtout incontournable pour nettoyer, et prendre soin de la chevelure, car riche en saponines. La poudre de Reetha nettoie le cuir chevelu, et le débarasse de toutes les impuretés accumulées. C’est une des poudres ayurvédiques qui mousse. C’est un ingrédient de choix dans les soins qui luttent contre les pellicules. La poudre de Reetha laisse les cheveux propres et soyeux, et s’utilise en mélange avec d’autres poudres naturelles sous forme de pâte, ou poudre nettoyante. Elle s’utilise également, en décoction pour réaliser des lotions nettoyantes pour peaux, et cheveux. Elle laisse les cheveux brillants, et doux.

poudres ayurvédiques no poo

Recette :

  • 1 cuillère à soupe de poudre de Neem
  • 2 cuillères à soupe de poudre d’Orange
  • 2 cuillères à soupe de poudre de Reetha
  • Eau frémissante

Dans un bol, mettez les poudres de plante, puis ajoutez l’eau frémissante, pour former une pâte homogène. Je vous conseille d’ajouter l’eau cuillère par cuillère. Utilisez une cuillère à soupe. Il faut obtenir une pâte ni trop liquide, ni trop épaisse, pour une application aux racines. Laissez infuser pendant 10 minutes,et que l’eau refroidisse.

Mouillez vos cheveux, et essorez-les avec une serviette. Appliquez le no poo aux racines, grâce à un pinceau de coloration, ou vos doigts. Enroulez vos cheveux d’un foulard assez épais pour garder la chaleur. Laissez poser le no poo au moins 20 minutes. Enlevez votre foulard, humidifiez les racines, et malaxez votre crâne. Rincez abondamment.

Si vos cheveux vous paraissent asséchez vous pouvez ajouter de l’huile végétale. Pour les cheveux gras, je vous conseille d’en ajouter en très petite quantité, ou alors de ne l’appliquer que sur les longueurs, et les pointes. Si vous souhaitez en ajouter au no poo, privilégiez l’huile végétale de jojoba qui est sébo-régulatrice. Pour les longueurs et racines, vous pouvez utiliser de l’huile de coco, qui est très nourrissante (en petite quantité). Lors du rinçage, malaxez vos longueurs et pointes avec le no poo, pour retirer l’excédent d’huile.

no poo en pâte